24 Responses

  1. Selky
    Selky at |

    Pitain…. moi aussi je flippe.
    Je l’ai appris par toi. Post repas. J’ai aussi envoyé dans la chambre. J’ai passé l’après-midi (mission pédiatre youpi) à jeter des yeux sur twitter. Elle a capté mon regard bizarre. J’ai aussi expliqué finalement. 6 ans. Pas trop. L’essentiel. Idem, pour préparer demain, dans la cour des grands il s’en dit des choses… Et j’ai aussi peur de l’autre Demain…

    Reply
  2. Nadège
    Nadège at |

    Je suis contente que ma plus grande n’ai que 5ans et d’avoir été au boulot toute l’après-midi finalement, je n’aurais pas su leur expliquer … même si j’avais qu’une envie : rentrer pour les serrer dans mes bras !

    Reply
  3. clairettededie69
    clairettededie69 at |

    moi aussi je lui ai expliqué, il a plus de 9 ans, et il a eu la même réaction que ta N°1 : on habite Lyon, je travaille en ville, et il s’est inquiété de savoir si nous, son papa et sa maman, et lui, pouvions être directement menacés.
    Comme toi, je pense qu’il ne faut pas cacher la vérité aux enfants, étant donné que l’actualité se répand plus vite que la lumière… A moi sa maman (idem pour son papa) de la lui présenter de la façon qui me convient, qui LUI convient, avec ses mots à lui adaptés à sa compréhension.
    Je ne veux pas en faire un naïf car le monde qui l’attend ne sera pas tendre…

    Reply
  4. pegpeg
    pegpeg at |

    En rentrant ce soir, j’ai pris ma fille de 16 mois dans mes bras. Pour la serrer, et lui dire mon amour. Et en pensant que dans quelques annees, il faudra que je trouve les mots pour lui expliquer ce genre de drame. Les générations à venir sauront ce qu’est le terrorisme dès la cour d’école, et ça m’effraie
    Vous avez probablement bien fait. Vos Miniatures ont de la chance d’avoir des parents aussi à l’écoute et soucieux de leur bien-être.

    Reply
  5. Kakou
    Kakou at |

    Si tu savais combien je flippe moi qui suis à quelques kilomètres de là où ça s’est passé …
    Mais dans quel monde vivons-nous ….

    Reply
  6. émilie
    émilie at |

    je n’ai pas pu regardé les infos seules mais j’ai fait trés attention qu’elle ne regarde pas les images et je leur ai expliqué avec des mots simples ce qui se passait. moi aussi j’espere ne pas l’avoir choqué. elle n’a pas voulu me poser des questions. elle m’a dit ca suffit. elle m’a vu en pleurs en regardant des témoignages, elle m’a fait un calin. je lui ai montré les rassemblements dans toute les villes de france la notre. parce qu’on est triste et qu’on accepte pas les violences faites pour nous enlever notre liberté. elle va en entendre parler, autant que ca vienne de nous, tu as bien fait de parler

    Reply
  7. So Phie Stickée
    So Phie Stickée at |

    Et je crois que tu as bien fait, parce que certains gamins n’ont pas été épargnés par leurs parents et ont vu les images.
    J’ai aussi expliqué aux miens 10 et 13 ans. Ce soir mon grand s’est couché en me disant “En fait, non Maman, je ne comprends pas pourquoi” :/
    J’espère qu’il ne sera pas comme moi demain : flippé.

    Reply
  8. Kald
    Kald at |

    Tu as très bien fait. En voyant le titre de ton post j’ai immédiatement pensé à cette décision du Président pour les écoles demain. Mieux vaut que ça ait été toi qui leur explique.

    Reply
  9. Lyne vento
    Lyne vento at |

    6 et 8 ans, je leur ai parlé de la liberté de la presse celle dont dépend la liberté de chacun. La plus petite a vite décroché mais la plus grande à posé des questions, elle a même eu le droit de regarder le journal ce soir. Demain, j’espère qu’ils en parleront à l’école…
    Nous allons devoir nous battre pour que la liberté ne s’oublie pas…..

    Reply
  10. Céline
    Céline at |

    Moi aussi,j’ai dû choisir mes mots aujourd’hui.Ma grande a 11 ans,donc,même si sur le coup,elle n’a pas compris ma tristesse,elle en a bien pris conscience après 2-3 explications.Elle a aussi posé beaucoup de questions:”C’est quoi un islamiste?Pourquoi ces “caricatistes” là(oui,c’est pas évident à dire)?C’est qui Charlie?”etc…Bref,ce fût une longue conversation,mais,tout comme toi,je préfère qu’elle ait ses réponses avec mes mots,et les siens,plutôt qu’avec les angoisses des autres.
    Mes 2 autres minus n’y ont pas prêté attention.Mon gars,à 7 ans,lui ne pense qu’à ses super-héros,et ma petite,a 4 ans est,perpétuellement dans le monde de Minnie…Et,honnêtement,ça m’arrange un peu.
    Merci à toi pour ce témoignage de parent…Je me sens moins seule dans mes questionnements.

    Reply
  11. Natacha no gluten
    Natacha no gluten at |

    Pas facile en effet. Mais je pense que tu as bien fait d’en parler car à leur âge dans la cours de récré, ça cause. Et certains parents laissent les infos devant eux.
    Mon fils a 5 ans et j’avoue que je ne lui en ai pas parlé… J’aurais peut-être dû?
    Je ne sais pas…
    En tout cas ce monde est flippant pour nos enfants!!!!

    Reply
  12. petitoute
    petitoute at |

    Je leur ai expliqué (5ans et 7 ans) parce que finalement mes mots seront toujours mieux que ceux entendus partout ! Le grand a pleuré ! il avait déjà pleuré pour Merahd ! L’horreur n’est pas encore quelque chose que l’enfant peut comprendre ou accepter car ils n’imaginent que des choses horribles puissent exister ! Bien sûr ils entendent parler de guerre, jouent à se tuer mais cela n’a pas un vrai sens ! Par contre découvrir que deux messieurs n’ont pas aimé les dessins de journalistes alors ils les ont tué ca c’est concret ! La première réaction a été de me demander si dans mon journal j’étais en danger ! Dur de retenir mes larmes, dur de leur infliger cette vérité si cruelle mais on ne peut les protéger qu’un peu de ce monde devenu fou ! Ce soir ces larmes de petit garçon de 7 ans j’ai de nouveau du les sécher, et lui dire que maman aussi a pleuré, c’est normal de pleurer devant tant de haine, mais qu’il faut sécher les larmes car en les laissant continuer de couler ils continuent de nous punir alors on veut etre plus fort qu’eux !Et aimer d’amour, penser à toutes les familles malheureuses en ce moment, penser aux médecins qui donnent tout pour sauver ceux qui sont encore vivants, et penser à la police qui travaille dur pour les arrêter, et ramener un peu d’amour au milieu de cette folie, et finalement les larmes se sont arrêtées…..
    Ces hommes prennent en otage nos vies en amenant la peur, la peur de vivre chaque jour, de laisser nos enfants à l’école et de les laisser dans un monde qui nous semble plus très cohérents, mais on ne doit pas les laisser nous vaincre. A force de vouloir nous écraser ils vont nous rendre plus fort ensemble !
    Voilà une journée étrange comme en suspens, étais ce bien réel ?

    Reply
  13. Lauriane
    Lauriane at |

    Ici aussi j’ai hésité à en parler à mon aîné, mais à 4 ans, je ne sais pas comment lui expliquer, alors je ne l’ai pas fait. J’attends de voir demain soir s’il en a parlé à l’école, et s’il veut m’en parler…

    Reply
  14. Bérène
    Bérène at |

    Je suis intimement persuadée que tu as bien fait de leur parler.

    Mes loulous ont 7 ans et demi et 5 ans, ils m’ont vu pleurer devant la télé.
    Il fallait que je leur explique.
    Des mots simples. J’ai parlé de journalistes, de liberté, d’intolérance et de tristesse…Je préfère effectivement prévenir les paroles malheureuses qu’ils pourraient entendre dans la cour (parole de haine, ou d’intolérance)

    Effectivement, cette journée a été en suspens ici aussi…

    Reply
  15. Marielle
    Marielle at |

    Le cauchemard recommence il y a 3 ans il fallait que j’expliques à mon fils de 5 ans l’attaque de l’école juive par Merah. Et là ce soir il s’est relevé me disant qu’il avait peur de “la mort”…

    Reply
  16. soleil
    soleil at |

    Moi aussi j’ai expliqué à mes enfants 11 et 5 ans… J’ai expliqué, rassuré et réaction a été de dire “oh mais c’est très grave !”
    Oui c’est grave… malheureusement ça fait parti de notre vie et j’espère que jamais ils ne devront se battre!

    Reply
  17. MZ
    MZ at |

    Bien sûr il faut leur en parler, et aussi leur parler des conséquences possibles, des personnes de confession musulmane qui vont être prises à parti pour cela, traitées de terroristes peut-être… ma grande a 11 ans et je suis persuadée qu’au collège c’est le genre de propos qui peut jaillir dans la cour de récré. Si les adultes font des amalgames, les enfants les prennent à leur compte très vite. A nous, parents, d’éduquer… même si c’est dur.

    Reply
  18. Steph D
    Steph D at |

    Compliqué ! J’ai hésité à en parler à mon fils de 6 ans, très émotif, et je l’ai fait finalement ce matin, pensant aussi à ce qui pourrait se dire à l’école.
    J’ai expliqué le journalisme, l’importance de l’information, de la liberté d’expression, beaucoup ; le terrorisme, un peu…
    Sa 1ère réaction a été : “moi, j’envoie 300 bombes sur la tête des terroristes” !
    Alors j’ai ré-expliqué du mieux que j’ai pu que l’on doit exprimer ses idées avec des mots, accepter les idées des autres, discuter. Que la violence n’est qu’une folie qui prive l’autre de liberté ou de vie. Que l’on doit vivre ensemble, et pas sous la menace du plus fort.
    Et là, il me sort :” de toute façon, le plus fort, il ne pourra jamais gagner. Les mots, c’est plus puissants que les armes !”
    Je n’ai plus su si je devais rire ou pleurer !
    Une chose est sûre, même petits, ils ont déjà enregistré un paquet de choses, alors oui, je crois qu’il faut leur en parler, et surtout éduquons les le plus tôt possible à la tolérance et au respect ! Ils sont bien plus malins qu’on ne le pense !

    Reply
  19. Estelle
    Estelle at |

    Sur le coup, j’en ai parlé à mon fils, 7 ans, alors que je rentrai avec lui. Très brièvement, parce qu’après l’affaire Merah et habitant Toulouse, je sais bien que l’info va vite, même en maternelle, surtout au primaire…
    Mais bizarrement, je n’ai rien dit à ma fille de 5 ans. Mais quand je vois que vous avez été nombreux à le faire dès cet âge, je pense que ce soir, je prendrai peut-être le temps de leur en (re)parler à tous les deux, toujours simplement, avec leurs mots.

    Reply
  20. Marade
    Marade at |

    Pour ma part je donnais le biberon à ma fille de 2,5 mois en pleurant ces hommes et femme morts pour des dessins.
    Je n’ai pas encore de mots à trouver mais la perspective que l’humour soit une raison pour mourir me glace le sang.
    Il est donc important de préciser :
    Je suis Charlie.

    Reply
  21. Bérène
    Bérène at |

    Il y a eu un numéro spécial du “petit quotidien”, à télécharger gratuitement, qui explique cet attentat pour les enfants de 6 à 10 ans.

    ça peut aider…

    Reply
  22. Dina
    Dina at |

    Mes filles sont à la maternelle, 3 et 6 ans. J’ai décidé de leur expliquer jeudi matin, en les emmenant à l’école. J’ai pensé, surtout pour la plus grande, qu’elles risquaient d’en entendre parler par d’autres. Je préférais qu’elles aient une explication avec mes mots à moi. Pour des enfants si jeunes, j’ai juste parlé de fous et de méchants. La plus grande a posé quelques questions, puis elles ont repris leur vie. Je suis contente d’avoir décidé de leur parler, les enfants entendent beaucoup de choses et, si on ne leur expliquent pas, ils trouvent leur propre explication.
    C’est vrai que ça peut être plus difficile avec des plus grands.

    Reply
  23. Iris
    Iris at |

    Oui, tu as vraiment bien fait, je crois que c’est capital que les enfants sachent qu’ils puissent se tourner vers leurs parents pour avoir des explications accessibles, compréhensibles et adaptées, et personne ne les connait mieux que leurs parents…

    Reply
  24. Janet
    Janet at |

    Je ne connaissais pas ces publications ” Le Petit Quotidien, Mon Quotidien, L’Actu et L’Eco” avant d’écouter cette nuit la rediff de l’émission de Marion Ruggieri, “Il n’y en a pas deux comme elle “,(http://www.europe1.fr/emissions/il-n-y-en-a-pas-deux-comme-elle)
    ce qui m’a permis de découvrir une possible (?) aide -je n’ai pas exploré plus avant,désolée-:
    “Les éditions playBac Presse, qui détiennent les titres Le Petit Quotidien, Mon Quotidien, L’Actu et L’Eco destinés aux enfants et aux adolescents, ont décidé jeudi de diffuser gratuitement des éditions spéciales de leurs journaux pour inciter parents et enfants à discuter de l’attaque contre Charlie Hebdo. Les quatre titres sont téléchargeables, de manière exceptionnelle gratuitement et hors abonnement, sur le site de l’éditeur.”

    in:
    http://www.lefigaro.fr/medias/2015/01/08/20004-20150108ARTFIG00242–charlie-hebdo-mon-quotidien-explique-les-tueries-aux-enfants.php
    peut-être cela vous sera-t-il utile ?

    autre description :
    http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/01/09/charlie-hebdo-la-tuerie-expliquee-aux-enfants-par-mon-quotidien_11285231.html

    Je souhaite que la réflexion que vous avez partagée avec les parents qui ont pu apporter leurs précieux témoignages sur ce sujet en sera un peu enrichie voire facilitée.

    Totalement avec vous tous.

    Reply

Leave a Reply