Conflit social !

Aujourd’hui fût le jour d’un affrontement terrible entre une salariée, Miniature N°2, et la direction du Site “Maison The Cat”. Une lutte sans merci qui débuta vers 15h30.

Monsieur The Cat, directeur du site depuis Avril 2005, veillait au bon déroulement des opérations courantes lorsque Miniature N°2, salariée de l’entreprise depuis Avril 2007, lui fît part d’une grève surprise sur le site même. Ses revendications étaient simples : Refus total d’utiliser ses jambes pour monter ou descendre l’escalier reliant les deux parties vitales du site. Elle réclame par ailleurs que ce soit Monsieur The Cat en personne qui la transporte dans ses bras du secteur haut au secteur bas. Monsieur The cat qui n’en était pas à sa première gestion de crise ne prit pas, dans un premier temps, ces revendications au sérieux . C’était mal connaitre le caractère obstiné de Madame Miniature N°2.

A 15h39, débutèrent les premières négociations.

Monsieur The Cat expliqua qu’il était totalement inconcevable pour une salariée du site de ne pas utiliser cet organe vital par ses propres moyens. De plus, il fît remarquer à Madame Miniature N°2 qu’en plusieurs mois d’utilisation de cet escalier par ses propres moyens, elle n’avait encore jamais évoqué de quelconques difficultés innérentes à sa peur ou à un disfonctionnement dudit escalier. Il rappel ensuite à la grèviste que ses fonctions de directeur ne lui permettent pas de jouer les ascenseurs à temps complet.

16h07 : Radicalisation du mouvement.

Monsieur The Cat tente une nouvelle approche en évoquant le fait que Madame Miniature N°2 était sur le point de manquer la pause casse-croute quotidienne de 16h en compagnie de Mme Miniature N°1, salariée non solidaire du mouvement de grève. La gréviste restant totalement hermétique à ces nouveaux arguments monta d’un cran la pression sur le patronnat en menacant de faire exploser les tympans de la direction.

16h41 : Monsieur The Cat monte le volume de la télévision qui diffuse un épisode de Bali, programme préféré de Mme Miniature N°2, dans l’espoir de faire plier la rebelle. C’est sans résultat. Il en fût de même concernant la tentative de corruption à base de chocolat.

17h02 : Retour à la table des négociations.
Monsieur The Cat propose de couper la poire en deux. Il veut bien accompagner Mme Miniature N°2 dans sa descente d’escalier en lui tenant la main ou en s’asseyant sur les marches à ses côtés mais en aucun cas, il n’acceptera de fléchir en acceptant d’utiliser ses bras pour transporter la gréviste.
Nouveau refus de la salariée mécontente. Elle campe sur ses positions. Ce sont les bras ou rien. Si ses revendications ne sont pas acceptées elle est prête à aller jusqu’à la grève de la faim.

17h52 : Miniature N°1, salariée non grèviste, propose à la direction de prendre en main les négociations. Monsieur The Cat accepte volontier. Les deux salariées tentent de trouver un accord. N°1 propose à peu près les mêmes choses que son directeur. Elle prend même l’initiative d’initier sa collègue à l’utilisation de l’escalier en lui décorticant chaque étape de son mode d’emploi.

Rien n’y fait … N°1 revient vers la direction pour faire son rapport.

“Bon bah j’crois qu’elle va dormir sans manger. J’peux prendre son goûter ?”

La grèviste reste à l’étage, à proximité de son poste de travail … elle gère son temps de grève en alternant les activité … elle hurle un peu … elle tend l’oreille … elle hurle … elle tend l’oreille … elle hurle …

18h46 : Monsieur The Cat prend une décision importante. Il va faire appel au G.I.G.N le Groupement Intrafamilial des Grosses Negociations. La représentante du G.I.G.N (Mme The Cat) intervient dès son retour du bureau. Elle tente en premier lieu les mêmes manoeuvres que la direction. Elle flatte la grèviste en lui indiquant à quel point elle est essentielle à l’entreprise.

“Tu es grande ma chérie. Tu sais parfaitement bien descendre un escalier !”

19h03 : La grèviste semble vouloir faire preuve de bonne volonté. Elle accepte de couper la poire en deux et de descendre l’escalier en tenant la main de Mme The Cat. A mi chemin elle tente un ultime retour en arrière mais l’expérience de Mme the Cat associée à celle du directeur achèvent de la convaincre de revenir à la raison.

La direction a su faire face à cette situation de crise en moins de 4h grâce au soutien du G.I.G.N. L’entreprise va de nouveau pouvoir reprendre sa marche habituelle … mais pour combien de temps ?
Il semblerait que Mme Miniature N°2 soit rentrée dans la phase dite “d’opposition”. Les conflits sociaux risquent donc de se répéter encore plusieurs années. Heureusement, la direction pourra toujours compter sur l’intervention du G.IG.N ainsi que sur son expérience passée avec l’employée N°1 qui est sortie depuis peu de cette même phase compliquée.

Va quand même falloir qu’elle fasse attention la rebelle … si elle pousse le bouchon trop loin elle va finir mutée chez les ch’tis! 

Rendez-vous sur Hellocoton !
ça pourrait te plaire aussi :

15 Responses

  1. Oum
    Oum at |

    GIGN !!!! Sacrément bien trouvé quand même…
    A ta place, j'aurai abandonné au bout de 5 minutes. Je suis admirative !

    Reply
  2. e-Zabel
    e-Zabel at |

    Ne pas lâcher ! Jamais ! On voit l'expérience du directeur ! Bravo….
    Devez être crevés ce soir non ?!

    Reply
  3. Nolwenn
    Nolwenn at |

    Que c'est bon de ne pas se sentir seule! J'échange ma fille contre trois troupeaux de mules! Qui prend? Punaise, je suis toute seule et monsieur Juju n'est pas là…. bouh…… je vais pleurer je crois. J'ai plusieurs tendinites, on me dit de ne pas la porter….mais qu'est ce que j'ai mal fait????????????????????Elles se sont passées le mot c'est pas possible!
    Je ne peux pas appeler le gign….. je crois que je vais me suicider pour ce soir!

    Reply
  4. ouh lala je bricole
    ouh lala je bricole at |

    Ouf nous sommes de plain pied…
    Félicitations pour cette formidable cohésion pendant la crise.

    Reply
  5. Carole
    Carole at |

    Merci pour votre blog, je le lis avec délectation depuis peu et je dois vous avouer que je suis admirative de votre prise de recul évidente face aux situations familiales… Finalement on n'a tous les même soucis mais vous nous faites relativiser ! Merci…

    Reply
  6. MissBroWnie
    MissBroWnie at |

    Vraiment, j'adore :-D
    Je connais parfois ce problème avec TiBiscuit, 5 ans dont la phase d'opposition devrait être finie depuis longtemps, sauf que c'est dans la cage d'escalier des parties communes de la résidence donc j'abdique bien vite … :-S

    Reply
  7. môman panda
    môman panda at |

    GIGN, je ne connaissais pas,trops fort, mais attention la cocotte elle est en plein test de papa et maman, le pire c'est que cela risque de semer la zizanie dans la famille; mais que je peux rigoler, suis passée par là moi aussi, bon courage et surtout ne pas lâcher prise, sinon c'est cuit!

    Reply
  8. Gumy
    Gumy at |

    Tu mérites ton diplôme de Risk Manager, car gérer une crise en 4h, c'est ce que l'on appelle un plan de sauvegarde particulièrement performant :)

    Reply
  9. Gumy
    Gumy at |

    Ptin, je viens juste de voir que ma mère a posté un commentaire…mouahahhaa

    Ma mère est une spécialiste en intervention GIGN, suis ses conseils.
    Regarde le résultat => Ok, je sors

    Reply
  10. chocoladdict
    chocoladdict at |

    j'admire ta pugnacité…au moins elle a attiré ton attention tout l'après-midi !

    Reply
  11. frederic
    frederic at |

    excellent ! félicitations !

    Reply
  12. Ratounette
    Ratounette at |

    tu as eu raison de ne pas flechir!
    nan mais elle a cru quoi la petite employee là?

    mais bon sang 4 heures…elle a la tete dure ta gamine dis donc!

    bon courage pour la suite!

    Reply
  13. Ginie et son paillasson
    Ginie et son paillasson at |

    Attends qu'elle soit ado, elle demandera en plus une voiture et un million d'euros pour s'évader…

    Reply
  14. Océane
    Océane at |

    Je ne connaissais pas ton blog, dommage ! Ce billet m'a bien fait rire ! Tu fais du coaching en négo pour les autres boites ;) parce qu'ici, il y a matière à négociation :) ) Bravo, belle écriture !

    Reply
  15. Elisa
    Elisa at |

    Je viens d´apprendre sur ton joli blog. C´est amusant. L´histoire est super!
    A plus.
    Elisa, argentine et voyageuse

    Reply

Leave a Reply