51 Responses

  1. Seb158
    Seb158 at |

    Eh oui, mais malheureusement, ici tu prêches des convaincu(e)s…
    Pour rajouter au “sérieux” de l’article, tu aurais pu préciser que la petite pastille noire sur la page où tu apparais mentionne “Exclusif, ELLES témoignent pour Maxi”… Histoire d’enfoncer un peu plus le manque de virilité des pères au foyer???
    Quand tu fais une interview pour ce genre de magazine, ils te la font relire avant de la publier?

    Reply
  2. Virginie
    Virginie at |

    Bonjour et merci, cela me reconforte agréablement avec le genre féminin, qui parfois me fait honte. Vous avez mon discours (en mieux), et en t ant que femme je ne me reconnais pas du tout avec cette société qui crie au féminisme à tour de bras pour cacher bien des choses, entre autres l’appropriation de leurs enfants comme objet.
    Au plaisir de vous lire et relire

    Reply
  3. Fola
    Fola at |

    En même temps, le discours de cette petite dame, c’est juste son ressenti, tu peux faire plein de discours et d’argumentaires, expliquer les choses par A+B, les mœurs et les mentalités évoluent à leur rythme. Tu peux tout lui expliquer, cette sensation qu’elle a au fond des tripes, c’est son inconscient qui parle. Elle le dit bien que ce n’est pas rationnel finalement puisqu’il sait se débrouiller ce papa, là tu luttes contre de l’instinctif. Quant à ce que dit la psychothérapeute, je suis carrément d’accord avec elle (je dirais même je suis malheureusement d’accord avec elle), certaines femmes ont l’impression de se faire voler leurs places quand le papa est “trop” présent (enfin moi je trouve que le t’chéri ne l’est jamais trop mais c’est un autre problème), c’est la même que ces nanas qui ne laissent pas l’homme faire le ménage sous prétexte qu’il ne fait pas assez bien les choses, c’est juste une grosse difficulté à voir les rôles (enfin) évoluer ! Bref, son discours je ne m’y retrouve pas (mais alors pas du tout), mais on ne peut pas aller plus vite que la musique, les vieilles idées ont la peau dure !

    Reply
  4. Nat et ses oursons
    Nat et ses oursons at |

    Je crois que les mentalités mettent en effet un temps énorme à changer….C’est malheureux mais bon, à part essayer de répéter inlassablement les choses façon marteau-thérapie on ne peut pas faire grand-chose….

    Ensuite je crois surtout que chaque famille a son propre schéma…

    Ici on peut avoir l’air de la famille traditionnelle avec papa qui bosse en dehors et maman au foyer, mais quand on est à la maison, l’ours est parfaitement “intégré” et participe à tout (bon euh pas la cuisine, ça à part les grillades au barbeuc, l’omelette et les pâtes, c’est pas sa spécialité LOOOL)… Il fait le ménage (mieux que moi même lol), s’occupe des enfants, bref, il joue son rôle de père aussi bien que moi je joue mon rôle de mère…..

    D’ailleurs on n’a pas à comparer, je suis complètement d’accord avec toi quand tu dis que les relations sont diverses dans la famille, il y a une relation père-enfants, mère-enfants, couple parental-enfants (et même entre chaque enfant et un parent….)… Les relations sont différentes, tout simplement parce que les individus sont différents!

    Ici la place qu’occupe chacun est une vraie préoccupation car l’ours est parfois absent très longtemps, donc quand il revient il faut qu’il retrouve sa place de mari, de papa, et pour qu’il la retrouve “correctement” il faut que les choses se réajustent, que je lui redonne cette place que j’ai bien été obligée de “combler” pendant son absence…..

    Bref, il faut que les mentalités changent pour que la parité soit la norme, pour qu’on ne regarde plus les PAF bizarrement, et que la société ne les voie plus comme des OVNI (tout comme les femmes à des postes élevés etc!), mais à coté de ça c’est à chaque famille de trouver son propre équilibre…
    Le schéma tratitionnel comme chez nous ne convient pas à tout le monde, tout comme un schéma où le papa est au foyer ne convient pas non plus à tout le monde…Moi je pars du principe que chacun doit (ou devrait…) pouvoir faire comme ça lui convient le mieux sans s’occuper de ce que pensent “les gens”…..

    Encore une fois j’aime beaucoup ton article!!!

    Reply
  5. aurélie
    aurélie at |

    ahaha!!!
    mon homme a décidé de se mettre à 80% à la naissance de notre fille: j’ai applaudit des 2 mains, le bain c’est SON domaine, et il le fait bien mieux que moi, quand la petite pleure, j’ai pas besoin de lui demander de se lever, il le fait avant même que je réagisse, et pour le reste, s’il ne le fait pas comme moi, c’est pas pour autant qu’il le fait moins bien ou que j’ai l’impression qu’il me prend MA place, il ne fait qu’occuper LA SIENNE!!!

    Et pourtant, mon grand gaillard d’1m95 de muscles est tout ce qu’il y a de plus viril et désirable, et il est même question que pour un 2ème enfant c’est lui qui prenne le congés parental, et je trouve ça NORMAL, comme lui, mais pas comme ses collègues de travail qui ont ouvert des yeux ronds.

    A quand des témoignages de femmes du 21ème siècle bien dans leur peau qui assument de délégués et de laisser une place égale aux papas qui ne demandent pour la plupart que ça?

    Reply
  6. Guilau
    Guilau at |

    Tout à fait d’accord avec ton analyse Till; moi je suis la Maman dans l’histoire … et au contraire de cette femme qui témoigne je pense que mon Mari s’occupe bien mieux que moi de notre fille! Parfois, j’ai un peu honte de penser ça mais … en fait est-ce si important. Je ne m’occupe pas mal de notre fille non, c’est juste que lui le fait mieux! et c’est tant mieux!

    Halte au féminisme les enfants, quand ils ont la chance d’avoir leurs 2 parents doivent en profiter. Jamais au grand jamais je ne voudrais être une Maman au foyer; mon Mari lui l’envisage! j’avoue que si j’ai encore un peu de mal avec cette idée c’est surtout parce que notre fille et lui ont une relation très fusionnelle et je n’ai pas envie pour son équilibre qu’elle ne le soit plus …
    Après, moi je dis que sans mon Mari jamais je ne me serais sentie capable d’avoir notre fille. La force d’une famille c’est aussi ça.
    On est complémentaire! et les enfants c’est plutôt lui : ET ALORS ? où est le problème?

    Merci Till de mettre des mots sur ce sujet des PAF … au combien décrié dans notre société!

    Reply
  7. Agnès
    Agnès at |

    Moi dans la première phrase de cette petite dame il y a un truc qui me fait bondir c’est que son “donc” se rapporte autant à “soignées” qu’à nourries. J’ai allaité mon fils (c’est presque fini, snif !), je l’ai donc plus nourri jusqu’à sa diversification, je suis heureuse d’avoir partagé ces moments, mais si je l’ai davantage soigné ce n’est pas parce que je l’ai allaité, c’est parce que, comme (presque) toutes les femmes, j’ai eu un congé maternité, qui m’a permis de rester avec lui durant presque 3 mois, période pendant laquelle mon mari travaillait. Le soir, le week-end, il s’en occupait autant que moi, le changeait, le câlinait, jouait avec lui, le promenait en écharpe comme moi. Il m’aidait à le mettre au sein, nous câlinait pendant les tétées, ou s’occupait de notre repas, du ménage… Il prenait sa part des tâches, et s’il avait eu envie de prendre un congé parental après mon congé maternité, je ne me serais fait aucun souci pour notre enfant. Et je pense qu’il en sera de même pour le(s) suivant(s).

    Reply
  8. m@nue
    m@nue at |

    Je suis également navrée de ne voir que ce son de cloche publié dans un article de ce genre. C’aurait été intéressant de confronter des points de vue, là on a tôt fait de faire des amalgames qui n’ont pas lieu d’être et comme tu dis, ce n’est pas avec ce genre d’article qu’on fera évoluer les mentalités.

    Pour ajouter ma pierre à l’édifice, je dirais juste que j’allaite ma fille (et au passage garde ton couteau, les crevasses ça fait suffisamment mal comme ça ;) ), qu’elle va 4 jours par semaine en crèche, et que le 5ème jour elle est gardée par son papa. En ce moment ce sont les vacances scolaires, c’est également lui qui la garde.

    Et je ne me sens absolument pas exclue de la relation qu’ils ont, au contraire, je la trouve merveilleuse cette complicité, les étoiles dans leurs regards quand ils se regardent l’un l’autre. J’ai une autre relation avec ma fille, et je n’ai pas du tout le sentiment que son père s’en sente exclu.

    Reply
  9. Karrijini
    Karrijini at |

    la question est probablement exacerbée avec des enfants mais je pense qu’on en voit les prémices dans la répartition des tâches de la vie quotidienne. Je suis en couple avec un gentil monsieur qui n’a jamais eu besoin que je lui dise “bon on nettoie?” ou “oh je vais commencer…” en espérant que ça le motive à me suivre. Il n’attend pas que je le prenne par la main car il est actif dans notre vie. C’est déjà un point crucial.

    Deuxio, et là je crois que certaines diront que je révèle un secret inavouable: “qu’il ne le fasse pas aussi bien que moi”. ça c’est un prétexte. C’est un truc qui donne une merveilleuse raison pour “faire à la place de”, contrôler une situation, dire que toi tu sais faire alors que ton compagnon bon… du coup, par ce prétexte, la femme (puisque je l’ai entendu plus souvent à la maison dans la bouche d’une femme que celle d’un homme) renvoie gentiment son chéri et lui donne juste envie d’aller sur son ordi ou d’aller lire des articles de Till the Cat au lieu de venir faire la lessive.
    Hé bien ça, ça m’énerve. On est à la maison, et les choses peuvent être faites différemment selon si c’est lui ou elle, elles n’en seront pas moins parfaite. Et si un jour, on trouve qu’on pourrait améliorer un résultat ou quelque chose que l’autre a fait (tu sais je pense pas qu’il y aie besoin de tant de produit lessive…), on le lui propose, tout simplement.
    Mais prendre sa place, c’est un peu trop facile, encore plus en prétextant un lien cosmico-sacro-saint (la maternité…. ouuuuuuuh).
    De plus, quand on a jamais fait, on ne peux pas apprendre, c’est en faisant qu’on apprend, et c’est valable pour jeunes parents et jeunes PARENTES. Les mères qui me disent qu’elles savent mieux que leur amoureux parce que elles ont donné naissance ou ont allaité ont du apprendre elles aussi un jour. L’instinct maternel n’existe pas, la connection et l’amour entre deux êtres oui. Ma conclusion serait donc: Till The Cat, président!

    Reply
  10. Marmouzets
    Marmouzets at |

    Chacun son point de vue mais perso je trouve mon mec beaucoup plus sexy quand il joue et qu’il s’occupe des enfants que quand il se transforme en patate de canapé qui a bossé dur toute la journée (ben oui, moi je n’ai rien fichu, hein ?).
    Sinon j’ai allaité ma fille, ça ne l’a jamais empêché de lui donner mon lait dans un biberon quand il avait envie de l’allaiter, lui.

    Reply
  11. MamanLibre
    MamanLibre at |

    Je suis peut être une extraterrestre… mais j’assume pleinement le fait que mon homme est meilleur que moi en tant que parent. Plus patient, plus serein,plus zeeeen… J’en passe.

    Je le verrais bien en père au foyer. Lui a besoin dit-il de bosser… Ouais mais moi aussi. Souci : il pourrait pas être en cloque et allaiter à ma place please please please please ? Parce que le voilà mon vrai problème… Non les hommes ne sont pas un parent moins compétent. Juste ils ne portent pas et n’allaitent pas les enfants. Pourquoi la biologie ne nous laisse pas également ce choix là ? c’est de là je pense que vient le mythe et l’injustice de tous ces clichés.

    En plus j’aime même pas être enceinte.

    Reply
  12. COrAliNe
    COrAliNe at |

    On attend notre premier enfant pour aujourd’hui (mais elle se fera désirer à priori) et je ne m’inquiète pas du tout sur la capacité qu’aura le papa à gérer la situation d’une main de maître :-)
    Je pense qu’il serait effectivement temps d’arrêter de mettre des étiquettes et de classer les gens par catégorie.
    Les relations père-enfant et mère-enfant sont des relations d’amour et de confiance, point.
    Leur rôle est le même : veiller à l’éducation de l’enfant, qu’il ne manque de rien…
    Personnellement, “on” m’a limite reproché de ne pas prendre de congé parental après mon congé de maternité…
    Et quand je réplique qu’on a besoin de nos deux salaires pour être tranquille, “on” (de jeunes mères et collègues) me répond de me mettre en maladie pour en profiter et rester à la maison !
    Je n’ai tout simplement pas cet état d’esprit, pas envie de tricher auprès de mon employeur… Et “on” ne le comprend pas…

    La bêtise humaine est présente partout et heureusement qu’on peut faire une petite pause rafraîchissante de temps en temps, notamment en passant par ici ;-)

    Reply
  13. MissBrownie
    MissBrownie at |

    Quel succès!

    Enfin, je tiens juste à dire que la dernière fois que j’ai laissé mon homme avec notre dernier né 1 matinée, quand je suis rentrée, mon bout’chou avait toujours sa couche de la nuit qui suinté de pipi sur les fesses :-D

    Nan, mais sinon, il s’est déjà occupé des enfants (plus grands)(les 2 premiers) pendant 10 jours à 100% et il s’en était sorti comme un chef!

    Par contre, il est conscient qu’il ne supporterait pas 365 jours / 365 de s’occuper 100% du temps des enfants.
    Certaines femmes ne supportent pas non plus d’être au foyer pour s’occuper des enfants hein!

    Reply
  14. niark niark niark
    niark niark niark at |

    je cite “Et puis, une fois votre place volée, on vous enverrait gagner la croûte tout en sirotant des 1664 le cul posé sur le canapé ! Niark niark niark !”

    j’aime bien ce passage. PAF depuis 3 mois je vois dans le regard, l’attitude des gens ce sentiment que PAF à la maison = glandouille totale du mâle.

    C’est fou comme la société peux marcher sur la tête avec un lobbing de la parité à tout va et une image du PAF qui fout rien.

    Bon je retourne dans mon canap terminé ma 1664. Promis demain je passe à la LEFFE niark niark niark.

    Reply
    1. Amélie, maman poule
      Amélie, maman poule at |

      MAF à la maison = glandouille totale aussi pour les mamans !!

      Je suis MAF et je m’en prends plein la tronche.

      Les gens ne peuvent s’empêcher de critiquer. Par jalousie ? Sûrement pour certains d’entre eux…

      En attendant c’est fatiguant de devoir se justifier de ses choix à tout bout de champ, qu’on soit MAF ou PAF.

      Reply
    2. natnco
      natnco at |

      vous feriez bien, oui, de prendre une Leffe, elle est bien meilleure que la 1664!!!

      Reply
  15. Ériu
    Ériu at |

    Alors là je suis découragé de lire un article comme celui (pas le tient, celui du magazine) Mon mari EST un homme au foyer et OUI très souvent je le trouve bien meilleur parent que moi! Bon ok il en branle pas une dans la maison mdr (ok je suis là aussi pour tout faire et je suis trop perfectionniste pour le laisser toucher à MON ménage etc.) mais si je lui demanderais il saurait tout faire aussi bien que moi…Je n’ai pas allaiter et j’en suis bien contente aussi, on alternais les boire de nuit, une fois c’était lui qui se levait et la fois suivante c’était moi (ou pas lol) bref il est un papa au foyer merveilleux et franchement je le changerais pour rien au monde, il est plus sévère que moi certe mais justement au moins, lui, les enfants l’écoute bordel de mer** :D

    Reply
  16. FoxyMama
    FoxyMama at |

    En même temps Maxi c’est pas non plus super moderne comme mag, ça ne m’étonne qu’à moitié qu’ils relaient ce genre de propos de vieux ;)

    Reply
  17. The Vioque
    The Vioque at |

    Oh mon diiiiieu !!!!!!! on voit ta tronche !!!!!!!!!

    tu es comment dire …. euh ……bonifié par le temps qui passe …. fufufufu ^^

    Reply
  18. Séve
    Séve at |

    Bonjour,
    Je lis souvent votre blog, je me décide aujourd’hui à réagir. D’abord je trouve admirable votre décision de vous occuper des vos filles, de ne pas rester coincé dans des idées reçues ; idiotes qui plus est ; et de lutter pour que les mentalités changent.
    Pourquoi chacun père ou mère ne peut pas choisir de rester à la maison… ou pas Je suis révoltée de voir ce que dit cette femme, j’ai allaité un de mes 2 enfants, je suis “au foyer” et mon mari a une mentalité des années 50 (maman = bouffe, ménage, gosses, école etc papa=usine canapé bière foot) JAMAIS je n’ai souhaité ce système de fonctionnement et Dieu (ou un autre) sait que je me suis battue pour faire changer ça au sein de notre famille. En ne prenant part à rien des “corvées” familiales(devoirs, repas, demander si la journée s’est bien passé à l’école, ce qu’ils ont appris, aller les regarder et les encourager au sport etc) il s’est lui même exclu. Les enfants se tournent direct vers moi, genre il est devenu transparent, parfois c’est hyper étouffant pour la maman à qui les enfants demandent tout, tout le temps.
    J’ai constaté l’ampleur des dégâts une fois où hospitalisée d’urgence, mon bébé n’a pas été baigné pendant 4 jours (heureusement il l’avait nourri et changé) le STRICT minimum.
    Continuez à véhiculer le message avec autant d’humour, faites valoir les droits des papas parce que par chez moi rares sont ceux que l’ont voit pousser un landau^^

    Reply
  19. Liewen
    Liewen at |

    Alors là, +3000 sur l’article ! En tant que maman, CA ME GAVE d’entendre cet espèce de discours ambiant qui voudrait que bon OK, ça va bien de jouer à être modernes deux minutes mais en vrai, seule maman est à même de comprendre vraiment bébé et de bien s’occuper de lui. NON MAIS GENRE.

    J’ai peut-être un tout petit peu d’avance sur mon chéri dans la compréhension des pleurs de bébé pour le moment, mais c’est uniquement dû au fait que, congé maternité oblige (à quand un VRAI congé paternité ???!), je passe un peu plus de temps avec Miss Gremlins (donc forcément, à la reprise du boulot, on reviendra “à égalité”). Si j’avais repris le boulot tout de suite et que chéridamour était resté avec elle en journée, ça aurait été l’inverse et puis c’est tout…

    Qu’on arrête donc de nous gaver avec cette espèce de relation sublimée et exclusive maman-bébé… Sauf que c’est partout : à la maternité (où le personnel ignore royalement les papas et ne s’adressent qu’aux mamans), dans les bouquins (on a failli foutre le feu à une soit-disant bible de l’élevage de nains, sauf qu’on n’y parlait jamais de parents, seulement de maman et de bébé), dans les commentaires : ah bon, chéridamour change aussi les couches et donne aussi les biberons, t’en as de la chance… (non, je n’ai pas de chance, c’est juste NORMAL) !

    Un môme, ça se fabrique à 2 et ça s’élève à 2 (enfin, quand il y a la chance d’avoir 2 parents, quel que soit leur sexe). ON N’EST PLUS DANS LES ANNEES 50, BORDEL !

    Sinon, j’ai énormément d’admiration pour les papas au foyer. Mais ni plus, ni moins que pour les mamans au foyer. Tout simplement parce que je n’en serai pas capable :)

    Reply
  20. Soma
    Soma at |

    De la grande littérature !!!
    Pour en revenir à la relation mère-enfant & père-enfant.
    Je pense (je ne suis pas psy, ms entendu de loin lors de mes cours de pédopsy) qu’à la naissance, il y a une relation fusionnelle entre la mère & l’enfant, sans doute (peut-être) exacerbée par l’allaitement & que le rôle du père est de trouver une place au milieu de tout (à la mère de laisser une place au père). Je crois que cela dure qq semaines voire qq mois selon les situations.
    Cependant, chacun a sa place & chacun a une place indispensable.
    J’ai juste envie de dire “pauvre franck”

    Reply
    1. alec
      alec at |

      je confirme ce que mon pediatre m’a dit, relation due a l’odeur, les battements de coeur, le son de voix … que bébé a senti pendant 9 mois
      mais comme tu dis maman doit laisser papa faire son nid aussi ;)

      Reply
  21. alec
    alec at |

    quand j’entend des trucs comme ça je me sens vraiment ravie que mon homme se sente au mieux dans son role de père
    et en tant que maman j’adore les voir s’eclater tous les 2, ils ont leur truc a eux et je ne m’en sens pas du tout exclue, je le vois deja dire quand il sera + grand “ça c’est mon père qui m’a apprit/fait connaitre …”
    je ne l’envie meme pas d’avoir ces moments d’intimité avec son fils tellement j’adore les voir comme ça, etre spectatrice !
    pourtant ça n’etait pas gagné, bébé il ne voulait que moi, et j’ai vraiment insisté pour qu’il le cajole, lui parle, le rassure, se sente au mieux, car c’est trop important pour moi d’avoir un papa qui nous aime et fasse plein de choses

    merci till j’adore tes façons de reagir ;)

    Reply
  22. natnco
    natnco at |

    chéri d’amour voudrait que super maman trouve des fringues identiques pour mini-Soso et lui, dois-je avoir peur de ma faire voler ma place docteur?
    ^^

    Reply
  23. Petite maman
    Petite maman at |

    bas quoi, y’en a qui aime les hommes de cro-magnons, c’est humain, non ??…
    Nan je blague, mais ce discours peut s’entendre, et doit s’entendre parce que ça fait partie d’une réalité des femmes (de certaines femmes), qui ont du mal à accepter l’évolution.
    c’est juste très con de la part de maxi de terminer un article sur les PAF, pour dire qu’en gros c’est bien beau, mais que les femmes ne sont pas prêtes à ça ! soit c’est un débat, soit c’est un article sur les femmes qui prônent la superiorité de la maternité, soit c’est un article sur les PAF, mais les 3 en même temps, c’est contradictoire et ça perd tout son sens. c’est dommage quoi !

    moi, je n’ai pas d’avis à ce sujet, je pense que ça dépend bien de chaque personne et que personne ne peut dire si c’est bien ou pas bien. Laissons la liberté à chacun de faire sa vie comme il l’entend, c’est avant tout une histoire de couple, et si les mentalités étaient assez tolérantes et ouvertes, on éviterait les préjugés douteux et d’un autre temps. La femme n’est pas moins mère parce qu’elle n’est pas à la maison, et l’homme n’est pas moins un homme parce qu’il est père au foyer. l’homme a le droit d’être père à temps plein autant que la mère. La question de la place est instrinsèque au couple. Moi ça ne serait pas imaginable par rapport à moi, par rapport à lui et ses envies, mais pas par rapport à ce que peuvent penser encore la grande majorité des français !
    Mais des témoignages comme le tiens, même mal utilisé, reste une necessité pour la société ! je dis bravo !

    Reply
  24. isa-monblogdemaman
    isa-monblogdemaman at |

    Moi je dirai un pas en avant pour faire avancer la parité avec des pères au foyer comme toi (même si à ne voir que toi dans les médias, on se demande si il y en a d’autres !) et trois pas en arrière avec des blogs de papas faisant l’apologie des pires clichés (je suis incapable de m’occuper de mes enfants quand ma femme n’est pas là mais c’est drôle, je vous jure).
    Elle est encore loin la parité bordel.

    Reply
  25. Vaallos
    Vaallos at |

    Je me demande si ça n’est pas justement un effet pervers de l’égalité voulue entre les sexes. Certaines femmes pourraient avoir l’impression que s’occuper des enfants seraient le dernier rôle qu’elles seules pourraient assumer et bien assumer. Auraient finalement peur de se voir concurrencer dans ce domaine-là aussi ? Peut-être aussi et encore plus si elles sont au foyer, et que s’occuper “bien”, “mieux” des enfants est la seule chose qu’elles pourraient mettre en avant ?
    Pure hypothèse, rédigée à la hâte, j’espère que le fond est saisissable.

    Reply
  26. Cédric
    Cédric at |

    S’occuper des enfants est une question de compétence, pas de prédisposition génétique. Il y a pourtant bien du boulot pour qu’on arrête de mettre cette compétence au féminin, pour arrêter de regarder bizarrement le papa seul au poste de douane et de faire transmettre un papier, un ticket de caisse (merci pour l’exemple) ou un formulaire de carte de fidélité “à la maman”.
    Je ne vais pas refaire mon coup de calcaire de l’autre jour ; il est là http://www.uncailloudansmonsoulier.net/2012/04/ne-mappelez-plus-madame/ (ce n’est pas que pour me faire de la pub, hein ; c’est parce qu’on en parle et qu’il faut en parler encore plus)

    Reply
  27. lel
    lel at |

    waaahhh, yen reste encore beaucoup coincée dans ce schema ? le coup du “je serais beaucoup moins attirée par lui ” m’a achevé … Je viens de reprendre le boulot et c’est mon ami qui garde ptit loulou quand je bosse (on alterne), et, malgré une petite apprehension, c’est vrai, le 1er jour (on avait pris nos petites habitudes avec ptit loulou), je les trouve tellement touchant tout les 2 … et cela n’enleve aucunement sa virilité à mon homme !! lol.
    Je trouve cela dommage que ces stereotypes soit tellement ancrés encore aujourd’hui et que le fait de s’occuper des enfants soit un enjeu de pouvoir au sein du couple !!

    Reply
  28. Houset Béatrice
    Houset Béatrice at |

    Bonjour,

    J’avais déjà anticipé une réponse sur “papa box” suite à l’article sur Marie-Claire . Qu’en pensez-vous ?
    Bonne journée.

    Reply
  29. Valérie
    Valérie at |

    C’est TRES drôle ! Bravo pour cet article
    AH les mentalités et les modèles sociaux mettent du temps à changer ,
    Et pour les femmes aussi les clichés sont parfois blessants : “comment tu n’allaites pas ton enfant ?” “Oh mais tu le laisses à une étrangère ?” !

    Reply
  30. kalee
    kalee at |

    bonjour, c’est la première fois que je commente ce blog que j’adore, même si chez nous il n’y a pas de PAF (ni de MAF), mais une NAF (nounou au foyer…)
    Je pense que l’évolution des mentalités se fera petit à petit mais d’abord par l’éducation que nous donnerons à nos enfants. Moi j’ai 2 garçons, et on aime bien jouer à la poupée avec le plus grand (bientôt 4 ans).
    Et dans ce domaine, je voudrais dire un grand merci à deux magazines pour enfants: POPI qui raconte les aventures de Marcel qui visiblement a un papa au foyer et une maman qui rentre tard, sans que ça paraisse le moins du monde bizarre. Et Pomme d’api, qui dans son dernier numéro raconte un épisode de Samsam où il joue au papa et à la maman avec sa copine Super Julie. En gros, Super Julie dit à Samsam: bon tu prends le bébé, tu lui donne son bain, puis tu le fais manger. Et là Samsam demande: et toi, tu fais quoi? Et Super Julie: moi je vais au travail! Et elle se barre…
    Quand j’ai lu cette histoire à mon fils, ça m’a fait rire, mais j’étais bien contente de voir que la presse enfantine commence à se débarrasser des clichés!
    C’est comme ça que les choses changeront, par les enfants…

    Reply
  31. lydia
    lydia at |

    c’est dingue quand même ! Donc quand j’ai le malheur de dire que des fois je suis contente de laisser mon fils a mon homme ( PAF aussi ) je passe pour une illuminée sans coeur !! Non sans rire , j’ai pas l’impression que l’un ou l’autre a une relation privilégier et croit moi que du haut de ses 1 an il sais déjà bien ce faire plaindre ( par l’un ou l’autre ) quand il ce fait gronder !! mais flute !!! on en ai pas a compter le nombre de bib donner ou le nombre d’heure passer avec son enfant ! Enfin bon sinon bon courage avec les prejuger !! quand j’arrive en retard chez le pediatre et que le papa est deja la depuis 1/2 heure ben Paf dans ma tete les yeux bizzard , les chuchotement et autre !!

    Reply
  32. Christelle
    Christelle at |

    La parité, ah, utopie, quand tu nous tiens !
    J’ose le dire, j’ai de la chance, elle existe à la maison. Je ne dis pas : mon mari m’aide, ni j’aide mon mari à m’occuper de mes filles de 5 et 8 ans. Mais je dis quand même : j’ai de la chance, parce-que je suis bien consciente que ce n’est pas si courant que ça.

    Ces articles sur le rôle du père, ça prouve encore une fois qu’on y a pas droit, à la paritéf. Reconnaissons-le, un bon PAF est traité comme un superhéros, une bonne MAF comme une… bonne MAF (et encore!).
    La Wonder-woman, c’est celle qui bosse à l’extérieur, s’occupe des enfants, de la maison, tout ça avec une libido d’enfer… En un mot, celle qui ne laisse pas de place à sa moitié. Et on s’étonne de lire des témoignages comme celui de Jessica ?
    Comme tu dis dans ton article, c’est un brin désespérant.

    En fait, à partir d’aujourd’hui, je refuse de trouver les PAF admirables, parce-qu’encenser les pères qui finalement font leur boulot de père, n’est-ce pas aller contre la parité ? (Vous avez trois heures, merci d’éteindre vos portables, vous avez droit à une calculatrice…).

    Mais je vais quand même continuer à lire ce blog, parce-que si je refuse d’admirer Till en tant que PAF, j’adore la façon dont il en parle, je voudrais juste lire plus d’articles de MAF qui parlent du taf de parent au foyer aussi positivement.

    Reply
  33. Marilor
    Marilor at |

    Oh,il y en a des mentalités à faire évoluer et plutôt d’accord avec toi,malheureusement la promotion de l’allaitement maternel est souvent teintée d’une dose de féminisme agressif… Etre allaitante ne rend pas une femme supèrieure à son mari dans la capacité à élever des enfants,et ne la rend pas meilleure mère tout court! Perso, c’est le maternage qui me fait huuuuurler!! Vu sur un site qui en fait la pub: grosso modo,les bonnes mamans sont celles qui allaitent,qui pratiquent le cododo,qui pratiquent le portage (pas avec le porte-bébé,hein,c’est caca…) et summum du progrés qui enlèvent la merde des couches lavables de leurs tendres rejetons.
    Enfin,si nous le pouvions financièrement, je laisserais volontiers mon tout prochain bébé à mon homme en congé parental.J’avoue sans honte que je ne suis pas une maman parfaite et que c’est un vrai bonheur de pouvoir passer la main quand notre môme nous fait craquer… Et un PAF,moi je trouve ça trés sexy!!!

    Reply
  34. BN
    BN at |

    Ben moi je trouve ça bien qu’il y ait des PAF , j’aime même passer sur leur blog, pour autant je sais que le père de mes filles n’auraient pas pu en être un .
    Tous les pères ne peuvent pas prendre cette place . Mais comme toutes les mères ne peuvent pas être au foyer .
    Il y a ceux et celles que l’expérience tentent et d’autre qui ne peuvent absolument pas s’imaginer dans ce rôle . Ce n’est pas une question de rôle de père ou mère .

    Pourtant il y a bien un rôle de père , un rôle de mère et un de parents . Et ce n’est pas une question de rôle imposé par la société . Oui un père peut être au foyer si ça lui chante , et oui une femme a le droit de travailler si elle en a envie et même si son mari “à largement de quoi subvenir aux besoins du foyer” . Le tout c’est de faire ce que l’on souhaite (dans la mesure du possible) .

    Et clairement je sais que par chez nous , tenir une maison et s’occuper des niflettes pour toutes les petites choses du quotidien ce n’est pas un truc pour le Pater Familias du coin . Sur une ou 2 semaine à la rigueur, mais sur la durée non, il ne s’épanouirait pas et franchement je sais qu’il pataugerait . Moi même je n’ai pas de mal à lacher prise sur ce même laps de temps, mais au delà ça serait dur donc finalement on se complète bien ….
    Et puis gérer quasi seule le quotidien (Monsieur à 4 resto, tu imagines donc le rythme de vie , les horaires etc …) ça me permet aussi de pousser ma gueulant de temps en temps en lui disant “Putain pour le boulot ah oui t’es 100% dispo, mais pour la maison nada !!! Et moi aussi je bosse, ouai moins que toi, mais c’est aussi car faut bien que quelqu’un soit à la sortie de l’école et à la crèche, faut bien quelqu’un pour faire les courses, le linge et cie, c’est pas toi qui va t’y coller que je sache !?!?”
    Une petite prise de bec pour faire du vent, mais qui sert bien à relâcher la pression de temps en temps :)

    NB : tout cela n’a rien à voir avec l’allaitement maternelle : je n’ai pas donné le sein, et je pense tout de même que je suis meilleure que lui dans-le-domaine-du-gérage-de-la-vie-de-famille-à-la-maison.

    Reply
  35. kazajo
    kazajo at |

    en fait, je pense juste que la transition est dure… j’ai pas lu l’article, mais perso je le vois comme ca!
    j’ai arrete de travailler 11mois pour m’occuper de bebe, qui a ete allaite jusqu’a 8,5mois. son pere s’est leve la nuit pour me l’amener lors des tetees de nuit, on a partage la gestion du quotidien, et il a tout de suite pris son role de pere tres au serieux… mais il n’empeche que j’etais toute la journee avec notre fils, et donc plus a l’aise que lui pour faire des gestes qu’il ne pouvait faire que le soir en rentrant du boulot. sachant qu’en plus le petit a mis treeees longtemps a accepter les tetines, mon statut de biberon sur pattes n’a pas facilite la tache au papa… je les laissais seuls tous les 2 de temps en temps, quand j’osais, mais toujours l’oeil sur la montre pour etre rentree avant la tetee suivante et ne pas retrouver metal hurlant en arrivant chez nous!

    quand j’ai repris par contre, j’ai ete nettement moins presente a la maison que monsieur. il s’occupait de bebe le matin, le deposait et le recuperait chez la nounou, donnait le bain, le diner, mettait au lit… il a ete tres a l’aise dans ces taches, qu’il lui arrivait deja regulierement d’accomplir avant que je retourne au boulot. mais bebe et lui ont pris un autre rythme, ou je n’etais pas la. en tant que maman qui a passe 1an 24/24h collee a son tout petit, j’ai trouve la transition tres dure. et apres avoir ete avant tout (et un peu exclusivement par moments) maman pendant 1an, perdre ce statut a la reprise, et me rendre compte que la famille tourne aussi tres bien sans moi, ca m’a fait me sentir un peu inutile. j’adore mon boulot et je suis contente d’avoir repris, mais sincerement, j’admire Mme TheCat. je pourrais pas etre mere au foyer, mais je crois que je serais trop bassement jalouse de tout ce que je rate si mon homme devenait paf!

    Reply
  36. Nanou
    Nanou at |

    Juste un petit mot pour témoigner du ressenti de mon époux qui est assistant maternel et que le conseil général appelle “Madame” !
    Il en a mare !
    et moi aussi par ailleurs !
    Il n’en porte pas moins le pantalon, et je le trouve bien mieux dans ses baskets que bon nombre de papas “porte chéquiers” qui ne voient pas leurs enfants grandir et ne partagent rien avec eux.
    Notre super papa vient d’accompagner ses loulous a un atelier culinaire en famille il n’y a pas plus de 2 heures.
    Qui peut en dire autant ?
    Un ciné, un bricolage, une lessive, un gâteau ou un jeu vidéo, il est toujours partant. Il est aimé, respecté par ses enfants qui savent bien qu’il a aussi un boulot, mais il a du temps pour eux à chaque fois qu’ils ont besoin de lui ou envi de causer tout simplement.
    merci pour ce petit bout de toile pour pousser mon coup de gueule.
    à+

    Reply
  37. Futur papa, comment être un bon père ? - Questions de papaQuestions de papa

    [...] Mais c’est loin d’être une généralité, et les mentalités tendent doucement à changer. [...]

  38. AnneG
    AnneG at |

    Ça me désole de voir ce genre de témoignage. Pour ma part, je crois que si les tâches ménagères n’avaient pas été partage à la maison, je ne serais plus avec mon ami depuis longtemps et jamais nous n’aurions fait un enfant ensemble. Nous sommes complémentaires dans l’éducation de notre fille et chacun est indispensable à l’équilibre de la famille. Heureusement à l’on est 2 pour tout faire !

    Reply
  39. Gwendoline
    Gwendoline at |

    J’ai allaité mes enfants et pourtant , pourtant ils préfèrent tous deux leur père (fils comme fille )
    je fais de mon mieux mais visiblement il a plus le “truc ” que moi celui qui fais que les gamins vous adorent sans que vous ne fassiez rien de spécial.
    Je suis un peu jalouse ( que dire quand vous vous occupez au quotidien de vos monstres et que votre fille pique une crise parce qu’elle rester absolument dans les bras de son père ) !
    Alors le mythe de maman meilleur que papa, hein?! Où vous avez vu ça?
    Pas chez moi en tout cas

    Reply
  40. Mais au fait, qui va garder les enfants ? « Mauvais Père

    [...] articles de Till the Cat, mon maître à penser en matière de PAFitude et de poils au menton : PAF, la maxi claque aux préjugés, Le Papa Code façon DPAM et Père au Foyer, c’est pour les [...]

  41. Mais au fait, qui va garder les enfants ? ← Mauvais Père

    [...] articles de Till the Cat, mon maître à penser en matière de PAFitude et de poils au menton : PAF, la maxi claque aux préjugés, Le Papa Code façon DPAM et Père au Foyer, c’est pour les [...]

  42. Bonne fête Papas | Mauvais Père
    Bonne fête Papas | Mauvais Père at |

    [...] homme qui s’occupe d’enfants, c’est bizarre pour plein de monde (hommes comme femmes). En plus d’être sympa, il est pas très loin de chez moi et on a eu l’occasion de se [...]

  43. Leo
    Leo at |

    Je ne suis pas sure que ce genre de témoignage soit forcément lié au genre. Je vis strictement la même chose, or nous sommes un couple de femmes : mon épouse a porté l’enfant, l’a (suite à mon insistance en ce sens) allaité, et même longuement. MAIS a vite repris son activité professionnelle, qui est très prenante. Me voici donc pèrE au foyer, m’occupant seulE de l’enfant 13h par jour.
    C’est son choix et elle n’envisage pas de changer de rythme. Mais cela ne l’empeche pas de se sentir exclue du temps passé avec notre enfant, et de me le reprocher, comme si j’y pouvais quelque chose. Ce n’est pas parce qu’on EST exclu qu’on se sent exclu, mais souvent parce qu’on n’est pas capable de prendre du recul.

    Et pour répondre aux personnes qui parlent du lien privilégié avec la mère allaitante à cause de l’odeur toussa, je réponds que les écharpes de portage ne sont pas faites pour les chiens : si monsieur porte son bébé en peau à peau longuement entre chaque tétée, vous allez voir si l’enfant ne va pas chercher son odeur aussi…

    Reply

Leave a Reply