20 Responses

  1. Pétoulette
    Pétoulette at |

    Je pense que le premier qui touche un cheveu de ma fille, je lui prends son sabre et je lui vide ses tripes pour en faire des tripoux à Noel! ça c’est dit! PS : lire tes articles se fait en famille, ici, ma fille adore retrouver le chat sur ta bannière “i é ou le sa?”"i é pati” “é non i é la”… un blog é-du-ca-tif! Merci

    Reply
  2. teufe
    teufe at |

    Entièrement d’accord avec toi, je pense que si un con s’en prennait à ma fille, je pourrai devenir très méchant et très cruel. Bravo pour ton coup de gueule et merci pour ton blog

    Reply
  3. phileas
    phileas at |

    Je me demande si le pire n’est pas de faillir à cette mission de responsabilité justement. Ne pas avoir été là au bon moment pour protéger. En même temps tu ne peux pas les garder dans une bulle tout le temps

    Reply
  4. Tweets that mention Till the Cat, Père au Foyer » Touche pas à mon môme -- Topsy.com

    [...] This post was mentioned on Twitter by Talie, Coyote  and FullHdReady dit W0of, Till the Cat. Till the Cat said: Hello ! Aujourd'hui, Touche pas à mon môme ! http://www.tillthecat.com/?p=2082 [...]

  5. Maman Bobo
    Maman Bobo at |

    le premier qui touche un seul cheveu de mes gamins, je l’empale avec un parcmètre enrobé de verre pilé!
    et je sais que la papa, mamie, papy, tata et autre tonton lui fera payer aussi!!
    comme ça on ira en prison en famille oÖ

    Reply
  6. Marie-Anne
    Marie-Anne at |

    Et oui, quand on devient parent, on a une sorte de nouveau sens qui se met en action, l’instinct de protection… on devient de vrais loups !

    Reply
  7. LMO
    LMO at |

    Je pense malheureusement qu’entre “ce que l’on ferait” et ce que l’on fait en réalité, il y a un gouffre…
    Beaucoup de parents se disent prêts à tout pour sauver leur enfant.
    J’ai fait les frais d’une mère comme ça, disant à qui veut que PERSONNE ne touche à un cheveux de sa fille.
    J’ai pourtant rencontré un con de ta seconde catégorie, et elle est restée mariée à lui 10 ans après avoir eu connaissance des faits.
    Il n’a pas les trippes à l’air aux dernières nouvelles.

    Donc c’est con, mais ça m’agace les “grandes gueules” (je ne parle pas de toi, Till, mais d’un commentaire au dessus), qui disent qu’ils feraient ci ou ça, et qui ne feraient peut être rien, confronté à un réel problème.

    Fin, tout ça pour dire que c’est horrible de se sentir si impuissant, de savoir, dans le fond, que s’il arrive quelque chose à notre gamin, on ne pourra rien faire, c’est révoltant…
    Alors mieux vaut ne pas trop y penser, comme tu dis, les protéger tout doucement, sans paniquer…

    Et j’aurais tendance à dire que le premier qui touche un cheveu de mes gamines, je le décapite. Mais en réalité, je sais que je ferais comme tout le monde, appel à la justice. Ce qui n’est déjà pas si mal…

    Reply
  8. Violette Bleue
    Violette Bleue at |

    “Je pense aussi qu’il faudrait me retenir pour que je ne veuille pas faire justice moi-même.”
    Purée oui… J’ai une petite choupie de 8 mois et j’ose à peine imaginer l’angoisse que je ressentirais si cela arrivait !!
    Je disais encore ce matin à mon mari “le type qui fait ça je le retrouve et je le flingue !!”
    Et comme tu le dis le sentiment d’impuissance est horrible, devoir suivre les évènements de loin, sans pouvoir rien faire, mon dieu !
    Une pensée chaleureuse à toutes les familles, heureusement que tout s’est bien terminé.

    Reply
  9. Aurélie
    Aurélie at |

    Je suis à 100% d’accord avec ce que tu as écrit. Je deviens dingue quand j’apprends ce genre de nouvelles.

    Reply
  10. sandrine
    sandrine at |

    J’avoue que j’évite de penser, et même d’écrire sur ce thème (certainement parce que je suis certaine de psychoter) . Ceci dit, tu as parfaitement décrit mon ressenti sur le sujet, merci.

    Reply
  11. Lucky Sophie
    Lucky Sophie at |

    bien dit !!!!!!

    Reply
  12. choupie
    choupie at |

    je n’écoute plus les infos, ça me déprime bcp trop ce genre d’histoires qui font froid dans le dos et je ne préfère pas penser à et si ça arrivait…
    Choupie l’autruche

    Reply
  13. MissBrownie
    MissBrownie at |

    Je n’aime déjà pas que les autres enfants touchent à mes enfants alors…

    Reply
  14. lolotte
    lolotte at |

    Je dois pas être faite comme les autres! moi ma plus grosse angoisse, ma parano personnelle , c’est de mourir et de laisser mon fils tout seul , abandonné!

    Reply
  15. Naelwynn
    Naelwynn at |

    Mr Marmotte hier quand il a vu ça a eu une réaction encore plus vive… étant agent de sécurité, Mr m’a clairement dit que le jour ou ça arrivait a nos petits, il fonce dans l’école et il défonce le connard qui ose s’en prendre a ses fils!

    Personnellement, je ne sais pas trop comment je réagirais dans un cas pareil ou même si l’on touche a mes loulous… je serais tellement folle de rage qu’il vaut mieux pas que je croise le regard du sale con qui leur aura fait du mal! j’ai beau etre petite et riquiqui, mes enfants c’est tout ce que j’ai de plus précieux!

    Et je sais que Mr M il sera pire que moi!!

    Reply
  16. céline
    céline at |

    brrrr….ce post m’a fait froid dans le dos et donné les larmes aux yeux…pas de rire cette fois-ci….trop dur….

    Reply
  17. eje
    eje at |

    bien évidement que tout cela est angoissant et l’idée totalement insoutenable mais je suis étonnée de la teneur des propos assez piégés dans l’émotionnel, les médias savent bien agiter l’émotionnel. les propos me font aussi froid dans le dos que l’idée de savoir mes enfants en danger. Nous sommes tous animés par des élans de vie mais aussi par la souffrance qui peut être très destructrice. la justice des hommes me semblent toujours à défendre.

    Reply
  18. Mimi
    Mimi at |

    chez nous le papa voit tout en rose donc je suis obligée de faire la maman lionne….
    Celui qui touche à ma Poupounette regrettera d’être venu sur terre, tout simplement.
    et ses parents aussi, pour pas l’avoir étouffé à la naissance.
    Je sais je n’ai pas de coeur.
    Tu peux m’appeler godzilla ou même T-rex, si tu veux.
    Mais si un jour tu lis dans les fais divers qu’une maman a torturé, tué, massacré celui qui aura touché à son bébé, saches que j’y aurais mis du coeur à le faire payer celui là.

    navrée d’écrire autant de trucs pas très jolies mais sur ce sujet, je rigole pas, je mords!

    Reply
  19. Franck | Papa Blogueur
    Franck | Papa Blogueur at |

    J’ai eu la même réaction lorsque j’ai appris la nouvelle.

    J’en ai parlé à ma femme en rentrant du travail et c’est vrai que nous ne pouvons pas imaginer notre réaction face à un tel évènement.

    Et les enfants dans tout cela, comment vont-ils le vivre ?
    N’auront-ils pas peur de revenir à l’école une fois les vacances passées ?
    Et l’école aussi, quelles mesures vont-ils pouvoir prendre sans psychoter envers le premier drôle de gus venu ?

    Reply
  20. Leona
    Leona at |

    C’est vrai qu’on ne réalise pas forcément, avant de devenir parent, que dès le moment où l’on devient parent (et en fait, dès le résultat positif du test de grossesse…), on va vivre jusqu’à la fin de nos jours avec la peur au ventre. Tout le temps, jour et nuit, qu’on soit avec ses enfants ou pas (mais beaucoup plus quand on s’éloigne physiquement d’eux, évidemment), on va avoir en arrière-pensée permanente cette PEUR qu’il leur arrive quelque chose. Que quelqu’un leur fasse du mal. Qu’ils tombent malades, qu’ils se blessent. Ca vient avec, pas moyen d’éviter ça.
    A partir de là, pour ne pas devenir complètement dingues, on entame un très long travail d’éducation de nos petits, qui va de “Lave-toi plus souvent les mains, à cause des microbes” à “Ne suis pas quelqu’un que tu ne connais pas et que maman-papa ne connaissent pas”, “N’accepte pas de cadeau ou de bonbon d’un inconnu”, “Ne laisse personne te déshabiller ou te toucher à certains endroits si ce n’est pas un médecin ou quelqu’un de ta famille”, “Ne donne pas ton vrai nom ni ton adresse sur Internet”, “Regarde plutôt deux fois qu’une avant de traverser la rue”, etc etc”. On pense ainsi balayer la plupart des hypothèses…. et c’est vrai ! Jusqu’au jour où on entend de nouveau à la radio ou à la télé une insoutenable histoire de kidnapping, de prise d’otages ou de maltraitance. Et là on se remet à faire des cauchemars et on a beau se dire “Si un salaud touche à ma fille, je serai capable de lui arracher le coeur même sans couteau”, on se sent quand même terriblement angoissé et impuissant.
    Une de mes amies avait son fils dans une école où a eu lieu une prise d’otages il y a quelques années. D’après elle, son fils a été très peu marqué par cette horrible journée – en apparence du moins – et bien pris en charge par un psychologue. Par contre, elle et son mari ne s’en remettront probablement jamais complètement, bien qu’ils aient récupéré leur fils sain et sauf. Pour autant, elle s’efforce de mener et de faire mener à leur fils une vie normale, de ne pas le garder “collé” à elle… Dur.

    Reply

Leave a Reply to Lucky Sophie Cancel Reply