6 Responses

  1. Lucky Sophie
    Lucky Sophie at |

    Effectivement ta critique me donne très envie de le lire !

    Reply
  2. mère pas parfaite
    mère pas parfaite at |

    oh bah je pense que je vais l’acheter sous peu hein :)

    Reply
  3. Amy
    Amy at |

    Un enfant-roi… mais tu parles de moi quand j’étais gamine, c’est ça ? :p Le sujet m’intéresse, en tout cas !

    Reply
  4. MamyS
    MamyS at |

    De fait, le titre est peu engageant quand, comme moi, on ne supporte pas cette dictature de l’enfant-roi (au sens le plus pénible du terme).

    Reply
  5. Agnès
    Agnès at |

    Comme MamyS, pour moi l’enfant-roi c’est celui devant les parents cèdent systématiquement, et qui fait donc caprice sur caprice pour avoir des bonbons et être porté sur 20m par un parent aux mains déjà pleines. Du coup, le titre ne m’aurait en effet pas trop incitée à lire. Sauf que, depuis que j’ai un enfant, j’ai tendance à lui faire confiance pour savoir de quoi il a besoin et que je n’ai jamais aimé le laisser pleurer. J’ai même appris récemment que laisser pleurer un bébé tout seul dans son lit était contre-productif. Du coup, ton article m’apprend la sortie de ce livre, et me donne en plus envie de le lire. Merci !

    Reply
  6. laurence aboneobio
    laurence aboneobio at |

    Je confirme, j’ai aussi adoré son bouquin qui m’a permis de porter un autre regard sur ce qu’on appelle l’enfant roi, qui après lecture n’est plus celui qu’on croit. Un bouquin qui croise les regards et nous interroge sur la manière d’élever nos enfants. J’en parle également ici : http://www.aboneobio.com/blog/post/2012/07/30/Eloge-de-l-enfant-roi-selon-Marlene-Schiappa

    Reply

Leave a Reply to laurence aboneobio Cancel Reply