41 Responses

  1. karine
    karine at |

    t’es pas dans mon école avec mon collège de secteur par hasard ? :-)
    exactement la même problématique chez nous : zone B, passage devant un autre collège (public je précise) pour aller au collège de secteur, suppression des classes bi-langues, … bref la loose intégrale. Bon courage à miniature numéro 1 !

    Reply
  2. jessie
    jessie at |

    en bonne Normande que je suis, et déléguée de parent de classe en colère en sus, nous faisons tous ici ( Evreux) se même triste constat…
    Mini 1 ( 7 ans) et Minie 2 ( 3 ans) sont dans le même cas que tes miniatures, et nous, parents, redoutons tous cette derniere période scolaire…. j’ai commandé des cuillères à leur taille pour les ramasser à la fin de l’année…..;(

    Reply
  3. Yeude
    Yeude at |

    J’avais été confrontée au même cas que ton ainée à mon entrée en 6ème, le pire, c’est que le collègue dont je dépendais m’imposait un changement de bus scolaire alors que le bus scolaire pour le collège le plus proche était direct. On a fait une demande de dérogation, comme la quasi totalité des enfants de mon village, elles ont toutes été acceptées. D’ailleurs la carte scolaire a été modifiée quelques années plus tard, ils avaient enfin réalisé que c’était crétin.

    Mes voisins ont eu le même soucis avec leurs enfants : on a un collège à 5 minutes à pieds dans la rue perpendiculaire à la notre, et les enfants de notre immeuble dépendent d’un collège à 20 min de bus urbain, avec des changements en plus ! Ils ont tous fait une dérogation, elle a été acceptée pour tous jusqu’à maintenant.

    Bref, tout ça pour dire que tu devrais peut-être tenter le coup pour ton ainée, elle n’aura pas la classe bi-langue européenne, mais ne perdra pas son temps dans les transports. Bon courage en tout cas.

    Reply
  4. La fille de l'encre
    La fille de l'encre at |

    Je ne suis pas confrontée directement à de tels soucis, mon fils de 9 ans est dans un établissement plutôt cool d’un village de 2300 habitants où pas mal de choses sont mises en place pour les gamins.
    Mais je comprends tous à fait et je mesure notre chance.
    Je déplore que l’éducation de nos enfants ne soit pas mieux prise en compte et que les difficultés s’accumulent au fur et à mesure des réformes ou changements gouvernementaux. On marche bien souvent sur la tête !

    Reply
  5. Iza
    Iza at |

    Et les vacances de la Toussaint 2016 on en parle ?
    Du mercredi 19 octobre au jeudi 3 novembre ….
    :-)

    Reply
    1. Cathy Mumblog
      Cathy Mumblog at |

      C’est pas sérieux??
      *cherche un calendrier*

      Reply
      1. valou2805
        valou2805 at |

        non c’est bien ça, je viens de regarder

        Reply
  6. Nonomie
    Nonomie at |

    Ici Rectorat de Besancon, on est passé de la zone B a la zone A bon.. ca change pas grand chose…. j’ai pas compté les jours, je devrais peut etre…
    Ici ce qui me chagrine c’est le sort de notre collège.
    …. et sérieux j’en ai ma claque !!
    il y a quelques années, notre petit collège de campagne a fusionné administrativement avec un autre situé a 30 min pour survivre … actuellement a 120 élèves il est a 10min de chez moi. mais du coup, le département, qui veut faire des économies (lequelles ?) a décidé qu’il fermerait. Pas assez de mixité sociale, élèves neuneus (oui oui on est sous-développés), effectifs en baisse (alors qu’on se maintien), manque de moyens…. alors qu’il sera plus couteux d’instaurer les transports pour conduire les enfants.
    Sérieux ! là ils sont 20 par classes en moyenne, et ils réussiraient mieux a 30-35 élèves ? avec en plus pas loin de 2h de trajet par jours ? (oui actuellement rien n’est décidé pour l’affection des élèves mais les autres collèges sont a 30min mini de chez nous. tu rajoutes le bus qui fait les arrets. sans compter si on prends la ligne sncf qui prend les enfants a 7h les posent a 7h30 devant le collège pour des cours a 8h !)
    Franchement, ca me dégoute !
    désolée pour le pavé.

    Reply
  7. Corinne
    Corinne at |

    idem ici on devra passer devant un collège pour aller à celui de secteur… Bien sûr pas de parking à vélo ou trotinnettes et pas de ligne de bus pour aller là bas. Donc on passe de 5min à pied à 20min. Mine de rien pour un cours à 8h, cela change tout…

    Reply
  8. Maman_2_anges
    Maman_2_anges at |

    en fait le bien être de l’enfant dans ces cas là ils s’en tapent un peu. c’est plutôt le bien être de l’adulte qui prend les décisions qui compte. Nous sommes dans la zone b ici aussi et ici aussi la fin d’année scolaire va être vraiment vraiment très longue.

    en tout courage à tes minis

    Reply
  9. Lili-One
    Lili-One at |

    DEROGATIOOOOOON !

    J’ai eu le soucis pour le lycée : le lycée de zone était à 2 bus de chez moi, alors que le plus proche était en ligne directe. J’ai choisi une option qui me permettait d’y aller sans demande de dérogation, et bim. Au feu la carte scolaire…

    Bon courage dans la logique éducation nationale (j’ai pas hate d’y être)

    Reply
    1. Symphonie
      Symphonie at |

      C’est ça qui est pitoyable : la proximité d’un établissement ne devrait JAMAIS être la cause du choix d’une option… Ce n’est pas un reproche que je vous fais, mais un reproche que je fais au système merdique des cartes scolaires qui conduisent à ce genre de choix!

      Reply
  10. NJ
    NJ at |

    Même chose… Académie de Rouen, la dernière période scolaire est un aberration… Heureusement, mes petits sont en petite section de maternelle et je vais pouvoir leur créer moi même une semaine de vacances début juin, sinon ils ne tiendront pas… Mais ça n’est bien sûr possible que pour les tout petits. Je plains les primaires et leurs parents…

    Reply
  11. Céline
    Céline at |

    Eh ben pareil ici (Loire-Atlantique),vacances vendredi.Les enfants sont troooop contents…Pour le moment.Mais quand ils vont devoir se farcir (et par “ils”,je veux aussi dire moi hein) tous ces loooongs jours jusqu’aux grandes vacances,ils riront presque autant que quand ils devront se lever les lundi et mardi 4 et 5 juillet pour faire quoi?ALLER A L’ECOLE ON A DIT!!
    Bref,qui c’est qui va devoir ramasser à la petite cuillère ses 3 minus(oui,parce que minus number 4 n’a que 6 mois,niveau scolarité, c’est plutôt peinard)complètement crevés et les motiver à “s’accrocher” dès la mi-mai?Hein!C’est qui?
    Et y a même plus la pause du mercredi pour souffler,alors que les horaires des autres jours n’ont pas changé!Alors,question:IL EST OU LE BIEN-ÊTRE DE L’ENFANT LA??!!

    Reply
  12. manhattan27
    manhattan27 at |

    Ah je n’avais pas réalisé que le dernier jour de l’année scolaire sera un mardi… très bizarre effectivement comme choix !
    Moi ce qui m’a le plus laissé perplexe, c’est le passage de 1 à 2 semaines des vacances de la Toussaint. Sans raccourcissement des vacances d’été.
    En zone C nous n’aurons pas les 78 jours entre vacances “de Pâques” (qui commencent trois semaines après Pâques) et le 5 juillet, mais j’ai cru comprendre que c’est ce qui nous attend l’an prochain. “L’intérêt de l’enfant”… “le bien-être de l’enfant”… ah ? Effectivement, ne reparlons pas de la réforme de la semaine d’école, ça vaut mieux, on va tous encore s’énerver. Ce qui n’est pas dans l’intérêt de nos enfants…

    Reply
  13. Saclaet
    Saclaet at |

    et oui!! C’est marrant comme les syndicats montent au créneaux quand il s’agit de faire reprendre les profs un 31 août et là non…. je précise que je travaille ds l’Education Nationale alors j’en vois….
    Personne ne pense à ces pauvres enfants qui vont devoir le tirer ce dernier trimestre, ceux qui vont arriver usés à l’examen ni aux profs qui vont devoir gérer des classes avec 30 gamins (quelque soit l’âge) qui fatigués, énervés risqueront de s’agiter voire plus…

    Reply
  14. Alice
    Alice at |

    Et les vacances de Noël (pardon d’hiver car il ne faut plus parler de fête religieuse) qui commencent le 16 décembre et que les enfants reprennent le 3 janvier !

    Reply
  15. Alex Andra
    Alex Andra at |

    Faudrait surtout pas contrarier les professionnels du tourisme …

    En tous cas j’ai hâte de vivre ces 78 jours de classe avec mes loulous. Enfin pour la zone C ce n’est que l’année prochaine. Peut être que d’ici là, nous aurons droit à une nouvelle réforme géniale pour le bien – être de vos enfants.

    Reply
  16. Carojones
    Carojones at |

    Et oui ! Bien être. .et administration française. .. et tu as oublié. .la rentrée un jeudi pour les élémentaires. Sachant qu au collège c est souvent échelonné sur la semaine. Quand tu travailles c pratique. ..
    Et les vacances de Toussaint du jeudi au jeudi. ..bravo pour les couples séparés ! !
    Mais ne pleurons pas avec notre zone B… on à le pont de l ascension imposé ( et oui. .on ne peut pas tous le prendre )
    Bon on l à déjà vécu cette loooongue période. ..
    Et quand tu vois que l arrêt des notes au collège se fait le 3 juin ! ! Et que le 20. .hop les gamins dehors. .bah oui. ..
    Bref. .ça fait du bien de se lâcher.

    Reply
  17. isa-monblogdemaman
    isa-monblogdemaman at |

    Mais oui les classes bi-langues, POURQUOI les arrêter ?
    Et NO COMMENT sur les rythmes scolaires, dans mon village, c’est très bien géré mais bonjour l’égalité dans la République.
    Et pendant ce temps là, les plus aisés partent dans le privé et on a du mal à les en blâmer. Bonjour l’égalité bis…

    Reply
  18. Kid Friendly
    Kid Friendly at |

    Ça me déprime. Pour les classes bi-langues c vraiment du nivellement par le bas. Quant aux vacances. Ça va être super long jusqu’aux vacances d’été. Tout ça pour quoi ? Le bien-être de l’enfant ? Non, celui du lobby du tourisme et du ski en particulier. Hu hu la bonne blague !!! Et j’avais pas vu pour la fin d’année un mardi. Non mais wtf ????
    PS : déjà le collège ???? Ils grandissent trop vite nos nains !!!

    Reply
  19. Crevette d'ODouce
    Crevette d'ODouce at |

    Je suis très d’accord avec le commentaire d’isa-monblogdemaman… on n’a pas fini de creuser les inégalités…
    Je serais curieuse de savoir pourquoi ce choix de terminer l’année scolaire un mardi, tiens…

    Reply
    1. Emil
      Emil at |

      Il me semble que c’est parce que l’année scolaire a commencé un mardi, le 1er septembre, je suppose qu’ils veulent un nombre de semaines pile poil.

      Comme l’an prochain, le 1er septembre tombe un jeudi, donc les vacances de la Toussaint devraient commencer un jeudi, et l’année scolaire se finir un jeudi.

      Reply
  20. En visite
    En visite at |

    Plutôt d’accord avec ce qui est dit dans cet article, juste une précision, les classes bi-langues ne disparaissent pas toutes!
    Elles restent dans les collèges quand au moins une école du secteur enseigne la langue (selon les bi-langues allemand/italien, etc.) à l’école primaire…. Il suffit d’une école et d’une heure… Ça peut être bon à savoir…
    Bon courage!

    Reply
  21. Karine
    Karine at |

    Il y a longtemps que je pense que nos enfants sont sacrifiés sur l’autel d’une éducation nationale à l’agonie mais qui fait comme si…
    Ma grande fille en première se lève à 5h45 pour prendre son car à 6h40 pour être en cours à 8h00 et ça 6 fois par semaine. Parce que, bien entendu, il aurait été plus compliqué de lui assurer des cours le jeudi après midi et vendredi matin (pas cours mais pas les seuls cars sont à 6h45 pour le matin et 16h, 17h et 18h le soir) plutôt que le samedi! Et quand plusieurs élèves ont demandé aux profs des changements, c’était niet parce que ça les arrangeait de venir le samedi (il est où le bien être de l’enfant? Je le cherche encore). Et dire qu’il y a un lycée à 20 minutes de chez nous mais pas desservi par les cars!
    Et dans l’école primaire du village, le mercredi matin, les enfants ont cours et toi tu dois les récupérer à midi, et c’est pas négociable. Facile quand tu bosses!
    Du coup, pour la plus petite, on a fait un choix radical bien que loin de nos convictions mais j’ai cette étrange impression que le bien être de l’enfant soit mieux respecté. Le privé! En maternelle et en primaire, pas de cours le mercredi! Et les enfants vont très bien! Ah oui, fin des cours le vendredi 2 juillet!
    Au collège, des cours réguliers, arrivée à 8h15, fin à 16h30 4 jours par semaine. Je ne sais pas pour le mercredi par contre. Et très peu d’absence (2 ou 3 heures par an max). Et au lycée, pas de cours le samedi et pareil, pas d’heures de permanence à répétition et pas d’emploi du temps gruyère!
    Maintenant, ce qui me met en colère, c’est que pour avoir ce confort pour tes enfants, c’est qu’il faille passer par ce système. Ca veut dire quoi? Que nos chers dirigeants qui mettent leurs enfants dans le privé se gardent leurs petits privilèges? J’espère que je me trompe en tout cas :-(

    Reply
  22. Emil
    Emil at |

    Pour les périodes entre les vacances des deuxième et troisième trimestres, ça a pas toujours été comme ça ?

    Dans mes souvenirs ils calculent six semaines d’école entre chaque période de vacances pour la zone du milieu (je veux dire celle dont les vacances tombent “au milieu” de la période nationale de vacances), sauf pour la dernière période (mais où normalement il y a plein de jours fériés (pas de bol pour cette année)).

    Bon par contre l’année scolaire s’arrêtait plus tôt, là le 5 juillet ça fait vraiment tard !

    Enfin je dis pas que c’est normal, c’est juste que ça fait plein plein plein d’années que c’est comme ça.

    (Comme quand j’étais petite, j’entendais toujours dire que les dessins animés le matin pendant les vacances (de février et de printemps) c’est juste quand les parisiens étaient en vacances, alors que finalement, comme les vacances s’étalent sur quatre semaines à l’échelle nationale, y’avait juste des dessins animés pendant les deux semaines du milieu, quand la majorité des enfants étaient en vacances, mais y’avait pas de lien avec Paris :D (Bon d’accord y’a aucun rapport avec l’article mais ça m’y a fait repenser))

    Reply
  23. Snoopy2081
    Snoopy2081 at |

    Et pour le bien-être des enfants, décalons les vacances de printemps d’une semaine en les avançant (pour allonger la dernière période à 78 jours pour zone b comme mentionné par Till).

    Alors qu’en vrai, c’est pour le tourisme de la montagne (j’oubliais que tout le monde va au ski en vacances…).

    Rappel : les nouveaux rythmes préconisaient 6 semaines d’école d’affilée (+ ou – 1 semaine) par période… Mais je crois que la dernière période n’est pas concernée…

    Rien que d’y penser à cette période qui nous attend, je fais le plein de vitamines !

    Au plaisir de vous lire encore !

    Reply
  24. Astrid
    Astrid at |

    Bonjour,
    Je me demande si ce genre de réformes et de décisions n’ont pas été prises pour emmerder ces fainéants de profs (dont je fais partie) un maximum?
    Le bien être de l’enfant, au gouvernement, on s’en tape (sinon ces mesures auraient été abandonnées depuis longtemps), par contre l’opinion des jaloux-râleurs (par ailleurs incapables de tenir une classe de trente élèves), ça, ça compte! Hé oui! Qui est ce qui vote???
    Bref…

    Reply
  25. Alex Andra
    Alex Andra at |

    Et puis on peut ajouter en plus que les familles qui partent au ski partent sur le temps scolaire parce que “Vous comprenez, Madame, c’est moins cher”. C’est comme les départs anticipés mi-juin et les retours tardifs en septembre pour cause de billets d’avion moins chers.

    Reply
  26. Seve
    Seve at |

    Je découvre à peine ce blog qui m’a l’air chouette.
    Je vais peut-être faire l’avocat du diable par moment, ce n’est pas méchant. ;)
    Et surtout je parle de ma propre expérience, donc c’est très subjectif et ce n’est pas pour “contrer” qui que ce soit. ;)

    *Les périodes scolaires à rallonge et le petit ou grand écart entre 2 périodes
    La très longue dernière période (entre les vacances de Pâques/de printemps et les vacances d’été), on a vécu 3 ans de suite. Pas de bol: 1 déménagement et des nouvelles régions (donc un changement de zone), et hop! C’est la 3ème année ici. Cela ne nous embête pas: les enfants ne sont pas plus fatigués parce que la dernière période est très longue: ils se couchent à peu près à la même heure vacances ou pas, ce doit jouer. Et en plus, cette dernière période a l’avantage de tomber à la belle saison, elle est donc, j’ai l’impression, plus “supportable”. Bref, ici, les enfants ne semblent pas en pâtir.
    En ce qui concerne le plus ou moins petit/grand écart entre 2 périodes dans l’année: le rythme moyen et 7/2 (7 semaines de classe/2 semaines de vacances). Avec le zonage (pour des raisons pratiques et touristiques), il est plus ou moins long selon les zones et les années (puisque cela tourne): effectivement, 5 semaines de classe seulement entre les vacances de Noël/fin d’année et les vacances d’hiver, cela nous a semblé court. Pour autant, c’est juste après les vacances d’hiver que nous étions le plus fatigués (sans doute à cause du temps maussade, de la période de l’année, des petites maladies…).

    *Les 2 semaines de vacances de la Toussaint (on est passé à 2 semaines au lieu d’1 semaine 1/2 et pas d’1 semaine comme quelqu’un l’a dit en commentaire ;) )
    Bon ben ici, c’est 2 semaines. Quelque soit le jour, l’organisation est la même: s’il faut trouver un mode de garde (famille, centre aéré, congés payés/RTT), le jour des vacances ou de la reprise n’a pas d’incidence: ça fait 2 semaines. J’imagine très bien que tout le monde n’a pas cette chance.

    *Les grandes vacances (qui commencent plus tard et finissent plus tôt)
    Il y a un nombre annuel de semaines et d’heures de classe: en fonction du nombres de vacances (quand celles de la Toussaint ont été rallongées de quelques jours) et du nombre de jours fériés, la date de fin d’année scolaire ou de début d’année scolaire varie. C’est mathématique, rien de plus. Très personnellement, je pense qu’il vaudrait mieux des vacances scolaires (petites ou grandes) moins longues et plus fréquentes. Par exemple un rythme du genre 5 semaines de classe, 1 semaine de vacances pour l’année scolaire et seulement 1 mois en été (je trouve les vacances d’été très longues, après je ne m’en plains pas personnellement mais j’imagine là encore que c’est un casse-tête pour bien des parents). Mais ce n’est que mon avis.

    *La semaine de 4 jours ou de 4 jours 1/2
    Euh… Comment dire… Après un déménagement, un passage du public au privé, après avoir bossé avec les collectivité et l’EN, je trouve que c’est, comme beaucoup le disent, non seulement pensé sans réellement porter attention aux besoins de l’enfant (alors que c’était “vendu” comme tel, quelle mascarade!) et que c’est porteur de très nombreuses inégalités en fonction des territoires. Je ne parle même pas des problèmes d’organisation posés (qu’il s’agisse des parents comme des personnels concernés).
    Ici, on a fait le choix du privé en partie parce que la semaine de 4 jours était conservée pour le premier degré. Cela ne nous coûte pas un rein (19€/mois pour le premier degré), mais je suis consciente que ce n’est pas à la portée de tout le monde (financièrement ou géographiquement). Pour le secondaire, c’est plus cher et surtout plus contraignant en termes de rythme, mais on y gagne plus qu’on y perd, donc le choix est vite fait. Nous n’avons quasi jamais rencontré de problèmes de secteur, visiblement nous avons eu de la chance.
    Je ne sais pas quoi ajouter à ce sujet: nous avons trouvé que les choses étaient généralement (et dans diverses villes) tellement mal faites que nous avons opté pour le privé sous contrat (ce qui n’est pas le cas de certaines de nos huiles politiques qui n’hésitent pas à mettre leurs enfants dans le hors contrat – et même pas le privé sous contrat! Qui n’est pas au même tarif partout, comme je le disais plus haut et sans en faire l’apologie- sauf que nous, à 1000-2000€/mois, c’est pas possible, pourtant il y a de chouettes écoles).

    *Les établissements de secteurs
    Ben comme je disais, nous y avons été peu confrontés. Pour autant, pour avoir bossé en partenariat avec les collectivités territoriales et (dans) l’EN, on est tous d’accord pour dire que le prétexte de mixité sociale n’est justement qu’un prétexte. Après, ceux qui peuvent y déroger, tant mieux, sinon… Ben tant pis… Pour au final un résultat pas glorieux.
    Je n’ai pas grand-chose à dire sur le sujet: on a fait des choix chez nous, que tout le monde ne peut pas forcément faire, qui ne garantissent en rien quoique ce soit, et au final OSEF parce qu’ils correspondent simplement à ce que nous avions envie de proposer à nos enfants, mais qu’ils deviennent énarques, polytechniciens ou artisans (ou que sais-je, je ne vais pas dresser une liste), ça, peu nous importe: le but du jeu n’étant pas, pour nous (là encore ce n’est on ne peut plus subjectif) qu’ils s’épanouissent.

    *Des classes bilangues & co
    Ben la seconde langue arrive dès la 5ème, du coup je me dis, en tant que parent, qu’être tranquille pour digérer le grand chamboulement qu’est l’entrée au collège, c’est pas plus mal. Mon numéro 1 pouvait entrer en classe bilangue cette année (il est en 6ème) et ne l’a pas fait (on ne l’y a pas poussé: à quoi bon essayer de le mettre dans ZE classe? A quoi bon le pousser alors qu’il aurait de toute façon bien assez à faire avec tous ces changements?). Mais il a déjà dû choisir une seconde langue pour l’an prochain. Soit. Perso, je pense que si l’enseignement d’au moins une langue étrangère était EFFECTIVEMENT présent dès le premier degré, ce serait déjà pas mal. Ce n’est pas le cas.
    (Petite digression: quand la télévision française cessera-t-elle de doubler les interviews et autres en langue étrangère? Non seulement c’est gênant pour ceux qui comprennent la langue, mais en plus ce n’est pas franchement aller vers la maîtrise des langues étrangères que d’infliger cela! Sans compter que les trads laissent souvent à désirer… C’est un truc qui me met hors de moi depuis une petite trentaine d’années, et je n’en ai pas quarante. Quand je sais comment cela se passe ailleurs, je me dis qu’il s’agit juste de nous confiner dans une méconnaissance des langues étrangères, et cela m’insupporte.)
    La disparition à terme des cours de langues anciennes (grec et latin pour ne pas les citer) m’embête davantage. Peut-être parce que j’ai moi-même fait du grec (un peu) et que cela m’a, je crois, beaucoup apporté (la découverte d’un alphabet différent, la mythologie, la traduction de textes, l’éthymologie…).

    Voilà.
    Je n’ai pas traité tout ce qui a été soulevé par cet article, mais j’avais envie de donner mon point de vue. Il n’est très certainement pas très éclairé car je ne suis pas forcément au fait de toutes les nouveautés (et serais ravie d’en discuter), il vaut ce qu’il vaut.
    Au plaisir de vous lire (auteur et contributeurs). :)

    Reply
  27. anosenfants.vefblog
    anosenfants.vefblog at |

    Bonjour,
    que du bon sens cet article! On parle pas souvent des programme TV pendant les périodes de vacances scolaires… Nous sommes aussi en zone B et à chaque fois je rage de voir toutes les premières parties de soirée (20h50) où les chaines proposent des dessins animés ou films jeunes publics uniquement pour la zone C ! En France y a pas que Paris? Après on emmène nos enfants au cinéma, mais là aussi c’est calé sur la zone C! Alors pas d’autres choix que d’acheter ou emprunter des DVD… Je sais il n’y a pas que la TV dans la vie, mais mes enfants ne la regarde pas ou très peu en période scolaire, c’est un principe chez nous. Je me voile pas la face, je sais que les chaînes sont dirigés pas des riches, bien souvent Parisiens, qui font LEUR télé…. Quand je sais qu’au JT midi et soir en janvier et février on consacre des reportages entiers au sports d’hiver, alors que seuls 8 % des Français partent au ski au moins un an sur deux… Ces mecs ne réalisent pas dans quel monde ils vivent, alors la cause des enfants!! D’ailleurs ils ont perdu leurs âme d’enfants et c’est certainement une nourrice à plein temps qui s’occupent des leurs :( Ici c’est IEF (instruction en famille) marre de leurs conneries.

    Reply
  28. Carole et Selky
    Carole et Selky at |

    J’ai l’impression que ça a toujours été le cas ces histoires de rentrée le mardi ou jeudi non? J”ai souvenir que c’était comme ça pour moi à l’école !! Mais j’me trompasse ptet.
    Quand aux congés et la longue période pour ta zone avant les grandes vacances, je suis carrément d’accord avec toi. Moi je me retrouve dans la zone C avec Paris, donc c’est plutôt mieux réparti (attends je vais quand même compter). Ouai enfin deux semaines de moins que vous pour terminer c’est toujours ça de pris. Mais ça sera long…. Ils vont être carpettes…

    Reply
  29. Aurore
    Aurore at |

    Bonjour,

    Ici aussi grosses difficultés et les vacances qui arrivent déjà demain soir (suis en zone B aussi). Avec les 4 jours et demi mon fils est déjà crevé, mais là je crains pour la dernière période, je ne sais pas comment il va tenir le coup jusqu’aux grandes vacances. Et encore s’il travaillait en classe, mais il ne fait rien, il s’ennuie. Il est en grande section de maternelle, et avec la nouvelle réforme, que sa maîtresse applique à la lettre, alors c’est jeux, dessins,motricité à fond … par contre ça n’inquiète que moi qu’il n’écrive presque plus son prénom, et qu’il écrive de moins en moins bien alors qu’il rentre au CP en septembre ! Et honnêtement en classe ils ne font vraiment pas grand-chose ! Je compare avec son école de l’année dernière, nous avons du le changer pour sa dernière année de maternelle car nous avons déménagés, mais franchement par rapport à son ancienne école, c’est la cata ! je vois mon fils régressé, la maîtresse a deux de tension et qui semble se foutre de tout ! et j’ai eu de très mauvais échos de l’école primaire à côté, notamment par ma voisine et d’autres mamans qui ont leurs enfants dans ladite primaire, et ben c’est pas la joie ! du coup avec mon mari nous avons décidé de faire un gros sacrifice et de l’inscrire en privé pour la rentrée (et y aura pas d’école le mercredi). on va devoir se serrer la ceinture et se priver peut-être de partir en vacances ou autre, mais je préfère que mon fils soit bien encadré et bien dans ses baskets aussi, car c’est loin d’être le cas ! dans son ancienne école il ne se plaignait jamais, alors que là ben il traîne des pieds pour aller à l’école. Et notre chère ministre qui ne comprend rien à rien, continue de prendre les enfants pour des pions, qu’elle déplace à sa guise ! les enseignants, ben il y a encore ceux qui se battent pour leurs élèves, qui pensent au bien-être des enfants, mais j’avoue que c’est de moins en moins souvent ! j’ai de nombreux échos, notamment par ma sœur qui est enseignante, et aujourd’hui les enseignants sont ou en dépression, ou se foutent de tout … mais heureusement il y en a encore qui ont leur métier à cœur et qui font ce qu’ils peuvent, mais ce n’est facile pour personne. Et quand je vois les inégalités d’une ville à l’autre, c’est effarant ! Merci Najat :-(

    Reply
  30. issabill
    issabill at |

    Pour le moment, je vois tout ça de loin (petit loulou a juste 1 an), mais de ce que peuvent me raconter mes proches instit ou prof, qui tiennent le même discours que toi, tu exprimes tout à fait ce que je pensais.
    Quelle tristesse pour la classe bi-langue… J’avais pu en bénéficier quand j’étais au collège (dans le privé par contre, je crois qu’ils ont encore le “droit” de proposer ça aux élèves…), et c’était clairement un vrai plus…

    Reply
  31. valou2805
    valou2805 at |

    L’intérêt de l’enfant, un bien grand mot….
    il serait bon que tous ces bureaucrates et technocrates sortent leur “c..” des beaux fauteuils dans lesquels ils sont installés et ailles un peu (enfin beaucoup) voir la réalité….

    Reply
  32. Fa
    Fa at |

    Oui l’année termine effectivement un mardi… et la rentrée en septembre un jeudi histoire encore une fois de bruler des congés précieux … surtout qu’on remet ça en octobre pour la toussaint …
    Chez nous c’est garde alternée alors une fin d’année le 2 juillet aurait été aussi idéal afin de faire des semaines entières et des départs en vacances le samedi…. Mais non…

    Reply
  33. Severine
    Severine at |

    Nous n’habitons plus en France, et ici question vacances c’est court… la journee de cours est plus courte, mais mon fils reste quand meme l’apres midi au “temps periscolaire” (ou il remplit des tonnes de feuilles de vaisseaux et de batailles star wars… ). Les vacances ? 3 jours a La Toussaint, 2 semaines a Noel, 1 jour (!) en janvier pour la fin du semestre, 1 semaine en fevrier et 5 jours a Paques ! La fin de l’annee va etre longue jusqu’au 30 juin… et la benne a papier remplie de dessins starwars !

    Reply
  34. Nadège
    Nadège at |

    Le bien-être de l’enfant, c’est c’lààààààà oui … quand la ministre a décidé que les vacances de Printemps devaient être toutes zones confondues sur le mois d’avril pour faire plaisir aux stations de ski, ce fameux bien-être n’a pas pesé lourd … 11 à 12 semaines entre 2 périodes de vacances ? Madame la ministre réplique que maintenant le vendredi qui suit le jeudi de l’ascension est chômé donc les enfants pourront se reposer (arf, arf, arf !). Bref, je suis consternée et mes enfants fatigués … quant aux “ateliers”, quelle rigolade ! atelier cache-cache, atelier foot, atelier télé …les mots me manquent ! et effectivement, ces vacances qui commencent en milieu de semaine : quel bonheur ! Il faut maintenant prendre un jour de congé pour convoyer les enfants chez les grands-parents ! c’est fabuleux …
    Allez, merci pour ce blog et haut les cœurs !

    Reply
  35. Céline
    Céline at |

    Ah ah ah le bien être des enfants….ça fait bien longtemps qu’il n’est plus pris en compte depuis l’arrivée des 4 jours et demi de classe….
    mes 2 loustics sont aussi couchés à heure fixe et ne tarde pas le w-e….ils sont HS, le petit ne veut plus se séparer de sa chère maman, il faudrait l’emmener voir un psychologue (solution à tout)……que neni je pense simplement que pour des enfants de 4 ans nous leur en demandons beaucoup de trop ! Mais bon notre société actuelle veut ça, nous n’avons pas le choix que de subir. En attendant ils sont en vacances et ça leur va très bien d’être moins stressés. Mais rien n’aura changé le 1 er septembre qui tombe un jeudi !!!!!

    Reply

Leave a Reply to Nonomie Cancel Reply