23 Responses

  1. jenny
    jenny at |

    Alors je vous rejoins dans votre opinion. pour ma 1ere j ai repris le travail apres mon congé maternité et c est le papa qui a pris un congé sans solde pour la garder pendant 1 an et il s est tres bien occupé d elle et de la maison… Alors il est vrai que du coup ma fille prefere jouer avec des garçons maintenant mais bon. nous avons depuis changé les roles ( je suis en congé parental pour mes 2 petits derniers et lui a repris le travail) et rien a changé. les enfants ont bien pris la chose et il n y a aucun changement dans leur comportement… on a tous les 2 autant d autorité sur nos enfants, on se partage les taches ( le week end car malgré tout il travaille donc j essaie de faire le maximum ) … enfin bref père ou mere au foyer quand ceux sont des enfants en bas age ça ne change pas grand chose tant qu on aime ce qu on fait et qu on aime les voir evouler, s ouvrir au monde

    Reply
  2. Lalie3
    Lalie3 at |

    Bonjour,
    Entièrement d’accord. Je réagis également, à chaud, sur “c’est à partir du second enfant qu’il faut mettre l’accent. Si on le met sur le premier enfant, alors on promeut un modèle de famille à enfant unique” : ah bon ? si on accorde à une femme (ou un homme) un an de congé parental au lieu de 6 mois, on l’encourage à ne pas en faire un autre ??? Genre : “tu veux avoir un an de congé parental (pour glander, sans doute) ? Eh bien alors il va falloir en faire un deuxième, ma petite vieille !”? C’est n’importe quoi.
    et la suite : “Ce n’est pas à leur avantage de prendre un congé parental au premier enfant car il peut fragiliser une carrière. Par contre, à deux enfants, le coût de la garde est doublé et les femmes souhaitent en général prendre un peu de recul pour s’occuper d’eux.” Aah ?
    Et quand on lit la suite, on comprend qu’elle pense que pour leur bien (!) il faut empêcher les femmes de prendre un congé parental au 1er enfant (sans doute qu’elles sont trop débiles pour faire un choix raisonné, hein).
    Il y a autant de situations et de perceptions différentes qu’il y a de couples parentaux. L’important, c’est de donner le choix aux parents.
    Je suis atterrée par cet article.
    Lalie

    Reply
  3. célikez
    célikez at |

    Bonjour,

    Moi j’ai juste une petite question : “voir les pères s’impliquer dans des problèmes un peu plus compliqués” signifie t-il que les femmes, étant trop connes, mieux vaut qu’elles s’occupent des couches et laissent les affaires sérieuses aux hommes ?
    Non parce que, là, je suis sur le point d’imploser de colère…

    Voilà,

    Céline

    Reply
    1. mamanbricole
      mamanbricole at |

      Célikez, moi j’ai compris la même chose que toi… Surtout quand on lit la suite : ” « Pensez-vous que le plus grand nombre sont les pères qui ont envie de changer des couches ? « … On sait bien combien les enfants ont besoin de suivi à l’adolescence. Et c’est à ce moment que l’on aurait le plus besoin des pères, notamment parce qu’ils sont une figure d’autorité. »”.

      Perso, moi ça me soule de changer les couches de mon môme, je me sens pas en possession d’un gène spécial femme qui me ferait aimer ça. A l’heure actuelle, mon mari est PAF mais le soir, on partage les tâches. Et cette situation, si elle est mal perçue par ma famille, nous convient parfaitement. De plus l’autorité, elle se partage à 2, on est plus dans les années 50…

      Des réflexions pareilles, ça me donne envie de vomir. Merci Till pour cet article éclairant, comme toujours.

      Reply
  4. AnneSoA de Bullabébé
    AnneSoA de Bullabébé at |

    Je suis un peu consternée par l’idée d’un autre âge qui veut que les mères s’occupent “mieux” de leurs jeunes enfants que les pères. Il me semble que lorsqu’un couple a un premier enfant, les compteurs sont à zéro et que chacun découvre l’expérience d’être parent en même temps.
    Le congé maternité donne certes une légère avance aux mamans, mais de là à penser que le fait qu’elles aient un utérus les prédispose à changer des couches, moucher des nez, essuyer des vomis, pour laisser l’éducation et les moments compliqués aux pères, c’est insultant, réactionnaire et révoltant, surtout de la part d’une femme !
    Je vais essayer de me calmer, je crois que mon cerveau chauffe quand je parle politique, il vaut peut-être mieux laisser cela “aussi” aux hommes alors… hein Madame Pécresse ?

    Reply
  5. Kashaya
    Kashaya at |

    On n’a pas le droit de dire de gros mots, et pourtant…
    Moi elle me fait honte cette femme, son argumentaire est de plus sans fondement sérieux, elle se répète, comme pour se convaincre elle même.
    Question autorité elle nous ressort les vieux clichés, si elle voyait chez moi mon pauvre mari qui se laisse débordé …mais je ne suis pas pour autant mère fouettard sauf que dans notre foyer c’est MOI l’autorité.

    Reply
  6. jerome hervo
    jerome hervo at |

    \o/ \o/ \o/ Hip hip hip ! hurraaaa… Vive la politique du bon sens et de l’ouverture d’esprit !!! Si seulement ces gens, qui ont accès à une si large tribune d’expression, pouvaient savoir de quoi ils parlent réellement… En même temps, cela restera toujours une bonne raison de “pondre” un article, afin de laisser à la posterité raisonnée, une trace de la bienséance éducative, à laquelle j’adhère avec une joie équivalente au bonheur que je préserve férocement. Monsieur Till, vous êtes incontournable, toujours aussi pertinant et pour la route je rajoute un p’tit infailliblement fiable.

    Reply
  7. Nathalie
    Nathalie at |

    En gros, les pères il faut leur proposer un truc valorisant intellectuellement et socialement.
    Je rejoins célikez, on nous prend pour des connes, comme d’hab’ …

    Reply
  8. Cats Eyes
    Cats Eyes at |

    Je n’ai pas lu l’article en détail (trop peur de m’échauffer le sang), mais je m’étonne qu’elle n’ait pas penser à dire que, si les femmes prenaient toutes un congé parental de 3 ans, il y aurait moins de chômage…

    Franchement, c’est vrai : on pique le boulot de pleins de braves gars qui ne demandent qu’à travailler…

    Reply
  9. Anne-Laure
    Anne-Laure at |

    Je n’ai pas lu l’article, les commentaire de Till me suffisent.

    Mais je voudrais quand même signaler qu’il y a une chose sur laquelle les mères ont une légitimité naturelle à être plus présentes que les pères dans la toute petite enfance, c’est lorsqu’elles font le choix d’allaiter. Pour avoir repris le travail après le congés de maternité de ma 1° mais un temps partiel pour la 2°, je sais combien ça peut être difficile de concilier travail et allaitement …
    Mais là aussi c’est un choix personnel qu’il faut laisser à chacun et chacune dans le couple …

    Reply
  10. Congé parental, l’avis d’un père au foyer | Questions d'éduc

    [...] tiens … mais pourquoi donc Madame Pécresse ? Lire la suite -> Share this:TwitterFacebookGoogle +1EmailWordPress:J’aime [...]

  11. The Vioque
    The Vioque at |

    j’ose même pas imaginer ce que doivent penser Laurence Parisot ou Pierre Gattaz du congé parental ……..

    Reply
  12. laure
    laure at |

    Bonjour,

    Je découvre votre blog avec beaucoup d’intérêts et j’aime particulièrement le ton que vous mettez dans vos publications :)

    Pour en revenir à ce sujet, le congé parental prend tout son sens à l’arrivée d’un bébé. Je dirai qu’ensuite, les structures d’accueil (crèches/nounou puis écoles) et les parents alternent l’accompagnement de l’enfant dans sa construction et son développement, les parents n’ont plus besoin d’être constamment sur “leur dos”, je dirais même que c’est pour leur bien.
    Donc, il est pour moi difficile d’imaginer un Papa, si aimant et impliqué soit-il dans la vie de son enfant, prenant un congé parental alors que l’enfant passe (est sensé passer) les 2/3 de sa journée à l’école… Ou alors, il faut parler d’aménagement d’horaires, mais pas d’un congé parental. Quant à dire que ce serait mieux vu par les employeurs, j’en doute…
    Je suis entrepreneure moi-même, et j’avoue que j’aurai du mal à comprendre que l’un de mes salariés prenne un congé parental alors que son enfant à 14 ans…

    La question du congé parental est importante surtout au niveau de la facilité que devraient avoir les pères à en profiter. Là il persiste des inégalités qui forcent souvent la mère à prendre ce congé alors que le père l’aurait peut être souhaité…

    Personnellement, je ne me suis pas posée la question du congé parental car mon conjoint et moi sommes entrepreneurs (de deux petites entreprises subissant la crise de plein fouet). Je n’ai réussi à avoir une place en crèche qu’à ses 6 mois. A partir de ses 15 jours de vie, ma fille m’accompagnait partout (au bureau, en rdv client parfois!) et avec le recul, même si ça n’a pas été simple tous les jours (changer une couche en même temps que répondre à un client au tel… vive le kit mains libres!), je suis tellement heureuse d’avoir eu ma fille H24 avec moi jusqu’à ses 6 mois ! Si j’avais été salariée, j’aurais pris un congé parental !
    Pour mon mari, cela fût difficile, étant artisan couvreur, il était compliqué d’emmener le cosi sur les toits ;)

    Bref, même quand on est féru de son boulot et que les enjeux sont importants, au 21e siècle, je pense que l’on fait des enfants pour les aimer et les élever.
    Et c’est sur ce point qu’ils devraient légiférer : faciliter, voire favoriser, l’accès au congé parental quelque soit le parent qui en fait la demande et ne pas pénaliser le retour au travail.

    Et pour le mot de la fin, j’espère que les mentalités sont en train de changer : ceux qui disent que les parents qui prennent un congé parental le font pour “glander” n’ont jamais eu d’enfants ou ne les ont pas élevé !!!

    Reply
  13. Delph
    Delph at |

    Des le début, ce qui me choque c’est cette idée qu’on prenne un congé parental parce qu’il y a un problème (de garde, de comportement…), pourquoi ne prendrait-on pas un congé juste pour profiter des premiers mois de vie de notre enfant qui ne reviendront jamais? Au Canada, le congé standard est de 50 semaines et on peut le partager avec le papa. Ça se fait très souvent et tout le monde y trouve son compte. Prendre cette décision sur la base de ce que va penser son entreprise, c’est vraiment se tromper de priorité! C’est sur que je repars en congé dans quelques mois et que ça n’arrange pas mon boss, mais ça fait partie des mentalités et mon conjoint prendra ses 2+5 semaines sans hésitation non plus. Ce n,’est pas avec ce genre de discours que les choses vont changer…

    Reply
  14. MarieG
    MarieG at |

    Non mais je rêve! D’où elle sort celle là? Du 19ème siècle? Il me semble qu’un enfant est fait par un père et une mère et que de ce fait les 2 parents sont là pour s’occuper de leur enfant… Et qui a dit qu’une mère s’occupait mieux de ses enfants? Bien souvent les mères ne laissent pas la place aux papas car elles sont fusionnelles avec ce petit qu’elles ont porté 9 mois mais de là à dire que les pères ne peuvent pas s’en occuper. C’est ridicule! Et juste comme ça, je suis maman de 3 enfants et ass mat, je n’aime pas particulièrement changer les couches! Mon mari les a changé autant que moi d’ailleurs…
    Mais c’est moi qui ait pris un congé parental car je souhaitais élever mes enfants et que je gagnais un moins gros salaire… Sinon je vous assure que mon homme aurait été enchanté de le faire! Voir grandir ses enfants et être là pour les guider est la plus belle chose qui soit au monde!

    Un congé parental quand les enfants sont ados, c’est quoi cette idée débile? Oui bien sûr un ado a besoin de la présence parentale mais il peut se garder tout seul et il me semble qu’il va à l’école…

    Bref encore une loi débile qui ne sert à rien… Vouloir évoluer c’est bien mais il faut rester un peu cohérent quand même et surtout observer les gens, les normaux, ceux qui ne vivent pas avec des milliers d’euros… La population de base quoi!

    Reply
  15. nanouspm
    nanouspm at |

    Ah !!!! Ça fait quelque temps que je ne suis pas venue sur ton blog, alors je rattrape mon retard et je suis très heureuse de voir cet article. En effet, quand j’ai lu sur internet les propos de Valérie Pécresse, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à toi et je me suis dit “il y en a un à qui cela doit faire très plaisir” !!!

    Reply
  16. Manuel
    Manuel at |

    Non mais c’est une manie de nos politiques de réduire les jeunes enfants aux couches ou quoi ? Notre société s’est quand même battu pour que l’ont ne voit plus le bébé comme un tube digestif (Françoise Dolto dois s’en retourner dans sa tombe) et pourtant dès qu’il est question de petite enfance, ils nous remettent systématiquement sur le tapis les changes. Et nous avons je cite :
    - M. DARCOS, ancien ministre UMP de l’éducation nationale « Est-ce qu’il est vraiment logique, alors que nous sommes si soucieux de la bonne utilisation des crédits délégués par l’Etat, que nous fassions passer des concours bac +5 à des personnes dont la fonction va être essentiellement de faire faire des siestes à des enfants ou de leur changer les couches ? »
    Et maintenant Mme Pécresse : « Pensez-vous que le plus grand nombre sont les pères qui ont envie de changer des couches ? »

    En politique, et apparemment bien à l’UMP, question petite enfance, les compétences sont plus que douteuse … heureusement qu’ils ont des nounous pour leur propres gosses, parce qu’un enfant ne s’éduque pas uniquement en changeant des couches …

    Mais soit, reprenons cette obsession pipi-caca dont nous fait gracieusement profiter Valérie Pécresse. Qu’elle me prouvera qu’elle a plus d’expérience en change de couche que moi, un homme. Pour l’instant que dois être pas loin de mon dix-millième change de couche (je ne les compte pas, que l’on se rassure, juste que je commence à avoir de la bouteille ;) . Et vous Valérie ??? Et si vous nous montriez ?

    Roooooh, ben non M’dame Pécresse, les scratchs, ce n’est pour les attacher ensemble, mais pour relier l’arrière et l’avant. Ahhh mais voyons très chère, faut laver les fesses de l’enfant avant de lui remettre une couche propre … et surtout n’omettez pas de rincer et d’essuyer. Ah un autre truc, vu qu’il sait marcher, vous pouvez aussi le changer debout, et … (voyant le désastre) heu non, en fait, c’est plus prudent que vous le laissiez allonger, vous risqueriez d’en fiche partout … Vous savez, l’eau faut régler à la bonne température, comme vous, l’enfant craint le froid. Et ce n’est pas un mur, mais un être humain, parlez lui, expliquez lui vos gestes, vous savez, le relationnel c’est important … Hem recommencez, vous lui avez mi la couche à l’envers, le dessin c’est devant … et puis heu … le chiffre sur une couche ce n’est pas le prix , c’est la taille, donc ne vous trompez pas cette f… heyyy !!! Ne laissez jamais seul un bébé sur une table à langer !!! Vous êtes inconsciente ou quoi ??? bon j’abandonne, vous n’êtes pas dégourdie pour changer une couche … retournez derrière votre grand bureau à décider pour les autres sur des domaines que vous ne connaissez pas … pour ça, vous êtes douée. Voyez Mme Pécresse, moi aussi je peux faire des jugements hâtifs. Pas besoin de Bac +5 pour ça ;) .

    Manuel, éducateur de jeunes enfants (en crèche puis jardin d’enfants municipal)

    Reply
  17. Emmanuelle Merteuil
    Emmanuelle Merteuil at |

    Excellent article :) Je n’ai pas encore d’enfants, mais je trouve quand même ces déclarations aberrantes… (celles de Pécresse évidemment, pas les vôtres). Ce n’est pas avec ce genre de propos qu’on va progresser vers l’égalité… (et quand je pense que pendant ce temps, il y a des co***asses qui se battent pour un “mademoiselle” qui les fait complexer… ça m’énerve).
    Bonne continuation, j’aime beaucoup votre blog ^^

    Reply
  18. Lisbei
    Lisbei at |

    Hum, franchement, ce que dit cette dame est carrément atterrant … mais en attendions-nous autre chose ?
    D’un autre côté, je ne suis pas fan non plus de la nouvelle loi, parce que pour beaucoup de personnes, cela signifie purement et simplement que le congé parental passe de 3 ans à 2 ans et demi …
    Alors que déjà, il serait plus logique que le congé parental aille jusqu’à la rentrée scolaire qui suit le troisième anniversaire de l’enfant, pour ne pas être obligé de trouver un mode de garde pour quelques mois …
    Et de deux, de mon côté, je dirais que ce qui justifie le plus souvent le fait que ce soit la femme qui prenne le congé parental, c’est bêtement une question d’argent ! Ben oui, il est plus logique que ce soit celui qui gagne le moins qui perde le moins en prenant le congé parental …
    Donc, si on voulait que le congé parental soit totalement égalitaire, il faudrait commencer par proposer une compensation conséquente à celui qui s’arrête … en attendant que l’égalité salariale entre hommes et femmes deviennent un jour une réalité …
    Merci Till pour le remue-méninge toujours intéressant quand on vient traîner ses guêtres par chez toi …

    Reply
  19. anoukette
    anoukette at |

    je viens de découvrir votre site et en lisant votre texte, je suis fière de la position du Québec dans ce domaine. La France devrais peut-être prendre exemple sur nous ;)

    En gros, voila comment ça fonctionne ici: il y a deux régime

    le régime de base:
    - 18 semaines de maternité pour la mère à 70% de son revenu d’emploi
    - 5 semaines de paternité pour le père à 70% de son revenu d’emploi
    - 32 semaine de congé parental pris par un ou l’autre des parents 7 semaines a 70% et le reste a 55% du revenu d’emploi

    le régime particulier
    - 15 semaines de maternité pour la mère
    - 3 semaines de paternité pour le père
    - 25 semaine de congé parental pris par un ou l’autre des parents
    le tout a 75% du revenu d’emploi

    PS: les déclarations de la dame… ca n’a pas de sens…

    Reply
  20. Congé parental
    Congé parental at |

    Bonjour,
    La position du Quebec concernant le congé parental est beaucoup plus intéressante que celle de la France…et je pense que la France devrait prendre exemple sur eux.
    D’ailleurs il y’a pas si longtemps une réforme est passé concernant le congé de maternité qui est enfin pris en compte dans tous les trimestres de retraite…
    Qu’en pensez vous?

    Reply

Leave a Reply to Nathalie Cancel Reply